Bibines, bisous et petite bisbille

  • A
  • A
Bibines, bisous et petite bisbille
@ Reuters
Partagez sur :

MONDIAL DES CLUBS - L'organisation émiratie nie toute interdiction de l'alcool et des baisers en public.

Le Mondial des clubs débute mercredi avec la rencontre opposant le club émirati d'Al Wahda à Hekari United, éminent représentant de la Papouasie-Nouvelle Guinée. Mais ce n'est pas cette affiche qui fait l'actualité du côté des Emirats Arabes Unis et d'Abou Dhabi, où va se tenir jusqu'au 18 décembre prochain cette compétition qui rassemble également le champion d'Europe, l'Inter Milan et le champion sud-américain, l'Internacional Porto Alegre. Non, on ne parlait que de l'interdiction d'alcool et de baisers en public pendant la durée de la compétition.

Dans son édition de lundi, le quotidien Emaratalyoum expliquait que le comité d'organisation avait établi une liste d'interdits qui serait diffusée parmi les fans étrangers sous forme de dépliants, en arabe et en anglais. Mardi, les organisateurs ont démenti être à l'origine de ce document. "Non, je n'avais rien entendu à ce sujet", a plaidé lors d'une conférence de presse Mohammed Khalfan Al-Rumaithi, le président de la Fédération émiratie, indiquant qu'il ignorait jusqu'à l'existence de ce dépliant.

Pour appuyer l'hypothèse de telles interdictions, la presse locale avait également cité la porte-parole du comité d'organisation, Chaza Roumeïthi, affirmant "nous sommes un pays musulman qui a ses propres traditions et coutumes et ceci ne doit pas échapper aux supporteurs étrangers". Elle avait souligné que la Fédération internationale (Fifa) ne s'opposait pas à ces restrictions. Les Emirats interdisent toute forme de drogue mais l'alcool est servi dans la plupart des villes, dans les bars ainsi que dans les restaurants situés dans les hôtels. Ce débat, il pourrait à nouveau être d'actualité au Qatar, à l'été 2022...