Biarritz se complique la tâche

  • A
  • A
Biarritz se complique la tâche
Partagez sur :

Leader de la poule 4, le BO pouvait assurer sa qualification pour les quarts de finale de la H Cup en s'imposant sur la pelouse de l'Ulster, samedi lors de la 5e journée. Mais les Biarrots ont concédé une courte défaite (6-9) qui les oblige à l'emporter avec le point de bonus offensif, la semaine prochaine à domicile face à Bath, pour être sûrs de disputer les quarts de finale.

Leader de la poule 4, le BO pouvait assurer sa qualification pour les quarts de finale de la H Cup en s'imposant sur la pelouse de l'Ulster, samedi lors de la 5e journée. Mais les Biarrots ont concédé une courte défaite (6-9) qui les oblige à l'emporter avec le point de bonus offensif, la semaine prochaine à domicile face à Bath, pour être sûrs de disputer les quarts de finale. Large vainqueur d'Agen le week-end dernier (65-22), Biarritz se déplaçait samedi sur la pelouse de l'Ulster, à l'occasion de la 5e journée de la H Cup, en pleine confiance. Premier de la poule 4, le BO pouvait en effet valider son billet pour les quarts de finale en cas de succès. "Contre l'Ulster, ce sera un véritable huitième de finale. On ne doit pas partir dans des calculs compliqués, il faut y aller pour gagner, tout simplement", confiait avant la rencontre, dans les colonnes de Sud Ouest, le capitaine Imanol Harinordoquy. Une leçon non retenue par les Biarrots, qui se sont inclinés sur le fil (6-9) et devront donc aller chercher leur qualification la semaine prochaine face à Bath. La rencontre avait d'ailleurs plutôt mal commencé pour le club basque qui, privé de son troisième ligne international Lauret, touché aux adducteurs, subissait la pression irlandaise dans les premières minutes. Mais heureusement pour les hommes de Jean-Michel Gonzalez, Humphreys manque sa première pénalité (4e). Les affaires biarrotes deviennent encore plus compliquées lorsque Lund écope d'un carton jaune pour ne pas avoir libéré assez rapidement la zone plaqueur-plaqué. Mais malgré son infériorité numérique, le BO parvient à ouvrir le score grâce à la botte de Dimitri Yachvili, qui ne rate pas une pénalité de 40 m face aux poteaux (0-3, 19e). Humphreys, le héros de l'Ulster Si la domination est toujours irlandaise, les Basques doublent leur avantage avant la pause grâce à un nouveau coup de pied de leur buteur (0-6, 40e). Frustrés d'être menés alors qu'ils avaient l'initiative du jeu, les joueurs de l'Ulster maintiennent la pression et poussent leurs adversaires à la faute. A la suite d'une faute au sol de Vahafolau, Humphreys ouvre le compteur des siens (3-6, 41e). Puis l'ouvreur irlandais égalise à la suite d'une nouvelle pénalité, concédée cette fois par Lakafia (6-6, 58e). Traille a l'occasion de redonner l'avantage aux siens, mais manque son drop (60e). Le BO a laissé passer sa chance mais tente tout de même de préserver ce match nul, important pour la suite. Mais après une interminable séance de pick and go au cours de laquelle les Biarrots gardent le ballon au chaud, les hommes de McLaughlin parviennent à contester le ballon dans un regroupement et obtiennent une pénalité inespérée. Malgré la distance, plus de 50 m, Humphreys ne tremble pas et donne la victoire aux siens (9-6, 79e) pour la plus grande joie du public de Ravenhill. Le BO peut s'en vouloir d'avoir craqué dans les ultimes instants, même s'il garde son destin entre les mains grâce au point de bonus défensif. Il faudra battre Bath le week-end prochain, avec le point de bonus offensif, pour être assuré de finir la poule en tête. Une mission délicate, mais qui semble dans les cordes des Basques.