Biarritz est pathétique

  • A
  • A
Biarritz est pathétique
Partagez sur :

Lanterne rouge du Top 14, le Biarritz Olympique a touché un peu plus le fond sur le front de l'Europe ce samedi en allant s'incliner (30-26) à Trévise. Un an après un revers déjà concédé de l'autre côté des Alpes, sur la pelouse d'Aironi, les Basques, auteurs d'une première période calamiteuse, sont réduits à un double bonus, insuffisant pour préserver leurs chances de qualification. Victoire de prestige pour Castres face aux vice-champions d'Europe de Northampton (41-22).

Lanterne rouge du Top 14, le Biarritz Olympique a touché un peu plus le fond sur le front de l'Europe ce samedi en allant s'incliner (30-26) à Trévise. Un an après un revers déjà concédé de l'autre côté des Alpes, sur la pelouse d'Aironi, les Basques, auteurs d'une première période calamiteuse, sont réduits à un double bonus, insuffisant pour préserver leurs chances de qualification. Victoire de prestige pour Castres face aux vice-champions d'Europe de Northampton (41-22). POULE 5: Trévise (ITA) 30 - 26 Biarritz (FRA) ; Saracens (ANG) - Ospreys (GAL) (Samedi, 19h) Le BO touche le fond Moribonds en Top 14, dont ils occupent une préoccupante place de lanterne rouge, les Biarrots retrouvaient ce samedi, en Italie, la Coupe d'Europe avec l'espoir de se relancer dans une compétition où leur dernier succès sur les Saracens, Champions d'Angleterre (15-10), maintenait l'espoir d'un avenir plus radieux. Pourtant, les Basques, que l'on croyait pourtant vaccinés après le couac déjà vécu l'an dernier sur la pelouse d'Aironi (défaite 28-27), vont vivre un premier acte cauchemardesque. Loin de se rassurer, Damien Traille, capitaine du jour, et ses coéquipiers vont jouer dans leur camp, pris dans le combat et soumis à la pression de Transalpins plus décomplexés que jamais et forcément au courant des déboires actuels du BO. Pour un bilan calamiteux : trois essais concédés en première période, le premier suite à cette touche sur laquelle Michele Rizzo enfonce sans difficultés la dernière ligne de défense biarrote ; Jérôme Thion et Takudza Ngwenya sont pris à défaut et Trévise prend les devants (7-0, 16e). Le second est limpide, qui d'un maul d'école envoie Robert Barbieri à dam (14-0, 20e), avant que Cornelius Van Zyl n'enfonce le clou au terme d'une action tout en libérations rapides et soutiens opportuns (21-5, 32e). Le BO n'a su réagir entre temps que sur un même mouvement collectif de ses avants, conclu par Pelu Taele (27e) et ne sort de sa torpeur avant la pause que par la grâce d'un exploit personnel de Marcelo Bosch (21-12, 38e). Mais c'est Trévise qui a encore le dernier mot sur une pénalité de Burton (24-12, 40e). On n'ose imaginer la soupe à la grimace dans les vestiaires biarrots, toujours est-il que le début de seconde période ne rassure guère les supporters rouge et blanc. Les Trévisans, sereins et libérés, maîtrisent leur sujet et creusent l'écart par Burton (27-12, 47e). Il semble n'y avoir que les inspirations individuelles pour sauver ce BO comme sur cet intervalle pris par Traille pour s'ouvrir le chemin des poteaux et remettre son équipe sur le chemin du bonus (27-19, 59e). Un bonus offensif tout d'abord qui tombe sur ce bon travail de Romain Terrain au lancer, puis à la passe derrière un maul pénétrant pour envoyer Yann Lesgourgues derrière la ligne (27-26, 64e). Julien Peyrelongue, entré en jeu, rate la pénalité qui aurait enfin placé sa formation aux commandes de ce match (69e). Là où Burton ne tremble pas (30-26, 78e). Biarritz ne reviendra pas ; après treize matches sans victoire depuis 2009 et un revers concédé face à... l'Usap (9-8), Trévise renoue avec la victoire. Pour le BO, c'est la débandade... Prochains matches: Ospreys (GAL) - Saracens (ANG) ; Biarritz (FRA) - Trévise (ITA) POULE 1: Castres (FRA) 41 - 22 Northampton (ANG) ; Scarlets (GAL) - Munster (IRL) (Samedi, 16h40) C'est bon pour le moral Plus que de tenter de sauver une situation déjà compromise dans cette H Cup après deux défaites initiales, il était avant tout question d'état d'esprit et d'investissement ce samedi pour un Castres Olympique sans victoire depuis six matches. Sur leur pelouse de Pierre-Antoine, les Tarnais prenaient la première de leur double confrontation face aux derniers finalistes de la compétition par le bon bout. Un premier essai de Steve Malonga, transformé par Romain Teulet (7-0, 2e), semblait placer le CO dans les meilleures conditions, avant que le terrible paquet d'avants des Saints n'offre par le deuxième ligne Mark Sorenson une réaction du tac au tac (7-7, 9e). La botte de Teulet, qui passe la barre des 200 points en carrière en H Cup, est là pour récompenser le bon travail de son pack et redonner l'avantage aux siens (10-7, 18e). Un placage haut sur Ibrahim Diarra suite à une belle offensive castraise offre trois points de plus à l'artificier en chef au terme d'une action fatale à Rémy Tales, sorti sur blessure (13-7, 31e). Le renvoi, point noir du jeu castrais, est mal négocié et profite à l'ailier Jamie Elliott décisif en bout de ligne (13-12, 32e). Mais Castres avec ou sans Chris Masoe, de retour de blessure ce samedi, ce n'est pas la même musique et le Néo-Zélandais en apporte la preuve avant la pause. Après le nouveau coup de pied gagnant de Teulet (16-10, 34e), son jeu au pied dans le dos de la défense anglaise offre l'essai à Romain Martial pour permettre au CO de reprendre de l'air au score (23-12, 40e). De quoi aborder la reprise avec un gros moral, à condition de ne pas s'égarer comme le fait Diarra sur cette passe interceptée par Elliott qui, après une course de 60 mètres, relance les Saints (23-17, 45e). Northampton n'en demandait pas tant, qui prend confiance, malgré le sans faute une nouvelle fois confirmé de Teulet (26-17, 49e), et rappelle son statut de vice-champion d'Europe pour imposer son rythme et inscrire par son n°8, Manu Samoa, son quatrième essai, synonyme de bonus offensif (26-22, 56e). Mais Teulet maintient le navire à flot (29-22, 64e). "Robocop" fait mieux encore pour transformer le jeu au large derrière sa mêlée et offrir à Martial le doublé, synonyme d'une première victoire dans cette H Cup (36-22, 69e). Mieux encore, Diarra se rachète, auteur de l'essai du bonus offensif en toute fin de match, qui doit beaucoup à Martial, élu homme du match (41-22, 78e). Castres inflige à Northampton sa troisième défaite en trois matches et ça suffit déjà à son bonheur du jour. Prochains matches: Munster (IRL) - Scarlets (GAL) ; Northampton (ANG) - Castres (FRA)