Bernie a rêvé New York...

  • A
  • A
Bernie a rêvé New York...
Partagez sur :

Rêvé par Bernie Ecclestone depuis longtemps, le Grand Prix de New York verra le jour dans deux ans, selon un accord entre le grand argentier de la F1 et les autorités locales rendu officiel ce mardi. C'est dans l'état de New Jersey, à quelques encablures de "Big Apple" mais sur l'autre rive de l'Hudson, qu'un circuit urbain accueillera l'événement à compter de 2013. Ce, en alternance avec Montréal.

Rêvé par Bernie Ecclestone depuis longtemps, le Grand Prix de New York verra le jour dans deux ans, selon un accord entre le grand argentier de la F1 et les autorités locales rendu officiel ce mardi. C'est dans l'état de New Jersey, à quelques encablures de "Big Apple" mais sur l'autre rive de l'Hudson, qu'un circuit urbain accueillera l'événement à compter de 2013. Ce, en alternance avec Montréal. Le Grand Prix des Etats-Unis n'a pas encore refait son apparition au calendrier mondial que déjà les Américains ont l'assurance de voir deux courses sur leur vaste territoire en 2013. Dès l'an prochain, le circuit texan d'Austin accueillera le premier Grand Prix des Etats-Unis depuis Indianapolis en 2007. Un acquis doublé d'une seconde certitude: dans deux ans renaîtra le Grand Prix de New York, héritier d'une course disputée entre 1961 et 1980 à Watkins Glen. Le rêve de Bernie Ecclestone devenu réalité. Un Grand Prix de prestige avec pour toile de fond Manhattan et ses buildings, tel était la vision du tenant des cordons de la bourse F1. Mardi, le projet s'est concrétisé, en accord avec les investisseurs et les autorités locales concernées. Alors que Watkins Glen, petite ville située à près de 400 kilomètres de la Grosse Pomme, n'avait de New York que l'état, les monoplaces d'élite verront bien la Statue de la Liberté de près en 2013. Paradoxalement, ce n'est pas à New York mais dans le New Jersey, de l'autre côté du fleuve Hudson, qu'auront lieu les hostilités, entre les communes de West New York et de Weehawken. Là devrait être aménagé un circuit urbain plein de promesses. Un mélange de Spa et de Monaco, voilà l'alléchante perspective - comprenez un tracé combinant sensations urbaines et vitesse, le fantasme de tout pilote chevronné. Dans un souci de réduction des coûts, ce Grand Prix en devenir devrait être jumelé avec celui du Canada, pour une alternance avec Montréal selon une pratique appelée à se généraliser. La Belgique et la France pourraient être les prochains mariés de la F1, histoire de multiplier les chances de survie dans un calendrier de plus en plus rempli.