Bernard sur sa lancée ?

  • A
  • A
Bernard sur sa lancée ?
Partagez sur :

Après avoir réussi sa rentrée en grand bassin le week-end dernier à Nancy, où il s'est imposé sur 50 m et 100 m, Alain Bernard sera la tête d'affiche du meeting du Luxembourg (Euro Meet) qui débute vendredi. L'occasion pour le nageur antibois de peaufiner sa préparation avant les championnats de France à Strasbourg en mars et les Mondiaux de Shanghaï en juillet.

Après avoir réussi sa rentrée en grand bassin le week-end dernier à Nancy, où il s'est imposé sur 50 m et 100 m, Alain Bernard sera la tête d'affiche du meeting du Luxembourg (Euro Meet) qui débute vendredi. L'occasion pour le nageur antibois de peaufiner sa préparation avant les championnats de France à Strasbourg en mars et les Mondiaux de Shanghaï en juillet. Les efforts consentis par Alain Bernard fin 2010 en petit bassin portent ses fruits. Inscrit aux championnats du monde de Dubaï en décembre dernier, l'Antibois avait terminé 4e sur 100 m, participé à la finale du 50 m et décroché l'or sur le relais du 4x100 m avec ses coéquipiers tricolores. Malgré la frustration de ne pas avoir réussi à décrocher un podium en individuel, le champion olympique y avait retrouvé, selon ses propres dires: "du plaisir à sentir la glisse, à être de plus en plus efficace et relâché". Du coup, c'est libéré mentalement qu'Alain Bernard a fait sa rentrée en grand bassin le week-end dernier. Vainqueur du 50 m nage libre le vendredi en 22''26, devant Fabien Gilot et Yannick Agnel, le natif d'Aubagne récidivait le dimanche sur 100 m nage libre, s'imposant en 49''14 devant Jérémy Stravius et Gilot. Pour confirmer sur sa lancée, le nageur de 27 ans disputera à partir de vendredi le meeting du Luxembourg, le premier grand meeting international de la saison. "Je vais essayer de prendre des repères et de retrouver les sensations de Dubaï en fonction de mon état physique, explique Bernard. On est en pleine période de travail et assez fatigué en ce moment. Mais, on va essayer de mettre cela de côté afin de pouvoir, comme lors des monde à Dubaï, trouver de bons repères en termes de glisse, de sensations, de positionnement dans l'eau. Je vais tenter de rester concentré sur moi-même, de ne pas me disperser avec les adversaires et de ne penser qu'à moi". "Mon principal adversaire, c'est moi" Une bonne occasion de se tester avant les grandes échéances à venir - les championnats de France à Strasbourg (23-27 mars) et les Mondiaux de Shanghaï (16 au 31 juillet) -, même si ses principaux rivaux sur la distance reine (Cielo, Bousquet, Agnel...) ne seront pas de la partie. Peu importe pour le protégé de Denis Auguin qui préfère en priorité se concentrer sur ses propres performances et ses sensations: "Mon principal adversaire, c'est moi. Si j'arrive à prendre du plaisir à nager comme il faut, je pense que je peux être très fort aussi. Il n'y a pas que trois adversaires dans le monde, heureusement... Il y a d'autres nageurs qui peuvent répondre présents. Le tout est de s'investir à fond pour n'avoir aucun regret". Au Luxembourg, Alain Bernard sera en revanche accompagné de sa compagne et coéquipière de club, Coralie Balmy, qui a récemment annoncé qu'elle s'entraînerait désormais avec Franck Esposito, aux dépens de son entraîneur de toujours Frédéric Barale. "Avec Coralie, on est proche, on échange. On est tous les deux au très haut niveau, confie son compagnon. Cela demande beaucoup de sacrifices, d'implication. On a eu plusieurs grosses discussions à ce sujet. Elle a pris le temps de la réflexion, pesé le pour et le contre. Aujourd'hui, elle a réussi à prendre sa décision. Ce n'est pas évident de se séparer d'un entraîneur, avec qui on travaille depuis longtemps, pour un autre au sein de la même structure. Le pôle France d'Antibes est fait pour accompagner les nageurs au très haut niveau. Désormais Coralie va s'entraîner avec Franck Esposito. Cela se passe bien et on attend vraiment qu'elle réussisse". Dès ce week-end au Luxembourg ?