Berdych renverse le roi

  • A
  • A
Berdych renverse le roi
@ Reuters
Partagez sur :

WIMBLEDON - Le Tchèque a éliminé Roger Federer en quarts de finale.

WIMBLEDON - Le Tchèque a éliminé Roger Federer en quarts de finale. Un deuxième joueur est parvenu à battre Roger Federer dans son jardin depuis sa prise de pouvoir en 2002. Après la finale d'anthologie remportée par Nadal en 2008, Tomas Berdych a réussi l'exploit de pousser le maître des lieux vers la sortie ce mercredi en quarts de finale. Un exploit peut-être, mais surtout une victoire logique en quatre manches (6-4, 3-6, 6-1, 6-4) sur le Centre Court, le jardin du Suisse où il a conquis son premier grand titre en Grand Chelem et où il restait sur sept finales consécutives. Sorti au même stade de la compétition par Söderling à Roland-Garros, un revers qui mettait fin à une série de 23 demi-finales consécutives en tournois majeurs, Federer est tombé sur un joueur en état de grâce, comme le Suédois à Paris. Car il n'y avait pas grand-chose à faire contre Berdych. Un service performant, souvent lâché au-delà des 200 km/h, des coups à plat en revers comme en coup droit, une couverture de terrain sans faille et un mental à toute épreuve. Trop d'atouts pour permettre à Federer de prendre le match dans le bon sens. Lorsque le n°2 mondial est agressé de la sorte, acculé derrière sa ligne de fond de court, il peine à inverser la tendance. Le gain de la deuxième manche, durant laquelle le Bâlois profita d'une baisse de régime du Tchèque, n'était qu'un leurre face à la domination de Berdych dans tous les secteurs de jeu. Sauf sur le nombre de balles de break obtenues: Federer en a décrochées huit contre six pour la tête de série n°12, mais il n'en a converties qu'une seule contre quatre pour son adversaire. Le tournant du match a d'ailleurs eu lieu à 3-3 dans la quatrième manche lorsque le Suisse manquait trois occasions de prendre le service de Berdych. Dans le jeu suivant, il abandonnait son service. Légèrement tremblant au moment de conclure la rencontre, avec deux balles de débreak à effacer, le Tchèque claquait finalement un service sur le T suivi d'un coup droit long de ligne qui l'envoyait pour la première fois en demi-finale à Wimbledon. Federer, qui n'avait jusque-là jamais encaissé un 6-1 sur le gazon anglais en 57 matches disputés, paie cher cette défaite en reculant à la troisième place mondiale à l'issue du tournoi, un rang qu'il n'a plus occupé depuis novembre 2003... Une éternité.