Bercy, ça leur réussit !

  • A
  • A
Bercy, ça leur réussit !
Partagez sur :

Tapant aux portes de la F1 comme leurs homologues Romain Grosjean et Charles Pic, dernièrement titularisés, Jean-Eric Vergne et Jules Bianchi n'ont pas encore la chance de ces deux derniers mais peuvent se targuer d'avoir brillé, ce week-end, à Bercy. A l'occasion des ERDF Masters Kart, les deux Français ont chacun remporté une finale, faisant la nique à nombre de prestigieux pilotes.

Tapant aux portes de la F1 comme leurs homologues Romain Grosjean et Charles Pic, dernièrement titularisés, Jean-Eric Vergne et Jules Bianchi n'ont pas encore la chance de ces deux derniers mais peuvent se targuer d'avoir brillé, ce week-end, à Bercy. A l'occasion des ERDF Masters Kart, les deux Français ont chacun remporté une finale, faisant la nique à nombre de prestigieux pilotes. A défaut d'avoir un volant de titulaire assuré dans la discipline qui leur est chère, la F1, comme Romain Grosjean et Charles Pic, futurs pilotes des teams Lotus et Marussia-Virgin, Jean-Eric Vergne et Jules Bianchi ont pu faire montre de leur talent, ce week-end, dans le cadre des ERDF Masters Kart. Devant 17 000 spectateurs massés autour du bitume de Bercy, les deux apprentis des écoles Red Bull et Ferrari ont fait le spectacle, maîtrisant à la perfection leur kart tout électrique - une grande première ! Alors que certains pilotes aguerris tels que Sébastien Loeb, Sébastien Ogier ou Sébastien Bourdais n'ont brillé que par intermittence, parfois dépassés par l'audace de leurs homologues issus de la F1, Jean-Eric Vergne et Jules Bianchi ont survolé les débats du dimanche et du samedi respectivement, avec une mention spéciale pour le premier, déjà deuxième de la première finale devant Stéphane Sarrazin, sur ce qui fut alors un podium 100% tricolore. "C'était un super week-end et j'ai hâte d'être à l'année prochaine. C'est un honneur de rouler à Bercy. J'espère que l'on a offert un beau spectacle. Parfois c'était chaud, il y avait beaucoup de pression", confiait JEV en clôture de l'événement, précisant du reste sa préférence pour les karts électriques, plus fiables selon lui que les karts thermiques. Sans une manoeuvre pour le moins cavalière du Britannique Gary Paffett dans les derniers tours de piste, Romain Grosjean aurait pu également se mêler à la lutte pour la gagne, dimanche. Le Belge Jérôme D'Ambrosio et le Français Julien Jousse, vainqueur des Le Mans Series 2011, auront finalement complété le second podium du week-end.