Benzema, de(ux) but(s) en blanc

  • A
  • A
Benzema, de(ux) but(s) en blanc
Partagez sur :

Pour la troisième journée consécutive, Karim Benzema y est allé de son doublé avec le Real Madrid. Ce samedi lors de la 28e levée de Liga, ses deux réalisations personnelles ont permis aux Merengues de prendre le meilleur sur Hercules à Bernabeu (2-0). Voilà les Madrilènes revenus à quatre points du Barça, en attendant la réplique catalane dimanche à Séville.

Pour la troisième journée consécutive, Karim Benzema y est allé de son doublé avec le Real Madrid. Ce samedi lors de la 28e levée de Liga, ses deux réalisations personnelles ont permis aux Merengues de prendre le meilleur sur Hercules à Bernabeu (2-0). Voilà les Madrilènes revenus à quatre points du Barça, en attendant la réplique catalane dimanche à Séville. "Je me sens bien. Aussi bien physiquement que dans ma tête. Match après match, je me sens plus fort." Karim Benzema avait annoncé la couleur cette semaine dans les pages de Marca. La montée en puissance évoquée par l'international tricolore s'est confirmée ce samedi lors de 28e journée de Liga. Déjà double buteur contre Santander et Malaga en ce mois de mars, l'intéressé s'est offert un troisième doublé consécutif ce week-end aux dépens d'Hercules. Un promu sur le déclin qui avait eu néanmoins le mérite de dompter le Barça au Nou Camp en tout début de saison (0-2). Ce soir, point de surprise à Santiago-Bernabeu. Malgré une première période de bonne facture de la part du club d'Alicante - Thomert et Kiko ayant notamment sollicité un excellent Casillas avant le repos - les Merengues ont fait respecter la logique de la hiérarchie devant leur public. Et Karim Benzema n'a pas été le dernier à affirmer son autorité à cette occasion. Opportuniste à la conclusion du bon travail d'Özil et d'Arbeloa sur sa première réalisation (24e), l'ancien Lyonnais a en revanche inscrit son second but en solitaire, d'une limpide frappe excentrée (56e). Ses huitième et neuvième coups gagnants de l'exercice en cours. Voilà donc l'attaquant madrilène crédité d'une réalisation de plus que la saison passée à la clôture des comptes. Une prise d'ampleur soudaine et toute fraîche puisque celui que l'on surnommait "Benzebut" dans la capitale des Gaules a marqué huit de ses neuf buts en Liga en 2011. Personne au Real n'a fait mieux cette année, pas même un Cristiano Ronaldo qui était ménagé par José Mourinho ce samedi. Un rendement d'autant plus honorable qu'agrémenté de bilans tout aussi flatteurs dans les autres compétitions, Karim Benzema ayant également frappé à cinq reprises en Coupe du Roi et cinq fois de plus en Ligue des champions. La Ligue des champions, là réside justement le prochain défi de l'avant-centre de la maison blanche. Mercredi contre l'OL, en huitième de finale retour, Karim Benzema devra se montrer aussi inspiré qu'il l'avait été à l'aller, lui le buteur madrilène unique à Gerland (1-1). D'ici là, le Real aura peut-être refait un peu de son retard sur le FC Barcelone, leader espagnol distant de quatre longueurs mais potentiellement perché à sept points, en cas de succès dominical à Séville. L'affiche du 17 avril prochain - revanche d'une humiliation catalane essuyée en novembre dernier - n'en serait que plus belle.