Benfica tombe l'OM !

  • A
  • A
Benfica tombe l'OM !
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Le club portugais élimine logiquement Marseille en toute fin de match (2-1).

LIGUE EUROPA - Le club portugais élimine logiquement Marseille en toute fin de match (2-1). Vingt ans après, l'Olympique de Marseille n'aura pas pris sa revanche sur le Benfica Lisbonne. Eliminé en demi-finale de la Coupe des champions 1990 après la célèbre main de Vata, les Marseillais ont de nouveau buté sur le club portugais, jeudi, lors des huitièmes de finale de la Ligue Europa (2-1), 1-1 au match aller). Au terme d'un match mal maîtrisé, terminé par l'exclusion teintée de frustration d'Hatem ben Arfa, les Phocéens n'ont finalement eu que ce qu'ils méritaient. Espérons désormais que les choix, contestables, de Didier Deschamps, seront justifiés, dimanche, lors du choc de la Ligue 1 face à Lyon. La première période, sur un terrain balayé par le vent, laisse apparaître une équipe de Marseille timorée, désorganisée tactiquement et franchement pas maîtresse de son jeu. De son côté, les Portugais jouent eux crânement leur chance et c'est Cardozo qui allume la première mèche avec une frappe sur le poteau (24e). Dans la foulée, Steve Mandanda se met en valeur avec une grosse parade, puis une grosse sortie sur l'Argentin Di Maria (35e, 41e). Si Lucho Gonzalez frôle bien le cadre juste avant la pause (45e+2), la mi-temps est la bienvenue pour les Olympiens. Au retour sur le pré, le discours de Didier Deschamps n'a pas l'air de porter ses fruits, et la défense marseillaise plie mais ne rompt pas et c'est même Mamdadou Niang qui trouve l'ouverture, après une remise de Brandao dans la surface (1-0, 70e). La joie est finalement de courte durée puisque Maxi Pereira profite d'une relance hasardeuse de Diawara pour marquer d'une frappe à ras de terre de l'entrée de la surface (1-1, 75e). Si on se dirige vers une prolongation, le Brésilien Kradec, tout juste entré en jeu, envoie une frappe croisée pour crucifier l'OM et qualifier son club pour les quarts de finale (1-2, 90e).