Benfica et la "révolution française"

  • A
  • A
Benfica et la "révolution française"
@ A Bola
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Avant OL-Benfica, les médias portugais font le lien avec l'actu en France.

L'OL reste sur trois victoires consécutives. Il est leader de son groupe en Ligue des champions. Ses stars, de Lisandro à Yoann Gourcuff, montent en régime. Et pourtant, à quelques heures du match de mercredi soir (20h45) en Ligue des champions, ce n'est pas les qualités sportives du club rhodanien que semblent craindre les Lisboètes mais davantage le climat social tendu en France. C'est le point de vue avancé par A Bola, le quotidien sportif portugais, qui s'est fendu mardi d'une drôle de Une.

"Lyon, ville à feu et à sang"

On y voit des photos de lycéens dans la rue, une voiture renversée et des forces de l'ordre en rangs serrés. Et en plein centre, ce titre : "Benfica en pleine révolution française", accompagné de ce commentaire : "Voyage aujourd'hui (mardi) vers Lyon, ville à feu et à sang". La journée de mardi a été, il est vrai, particulièrement agitée dans les rues de la capitale des Gaules : voitures renversées et incendiées, vitrines brisées et magasins pillés. Le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, doit même faire le déplacement mercredi après-midi...

Malgré les incidents, les joueurs de Benfica, eux, sont bien arrivés. Dans son élan alarmiste, A Bola avait craint un instant que la délégation ne soit obligée de faire un détour par Genève en raison de la grève des contrôleurs aériens. Ce ne fut pas le cas et les Portugais seront donc bien sur la pelouse, mercredi, à l'heure prévue. À moins que Gerland ne soit bloqué par les manifestants ou pris d'assaut par les émeutiers.