Ben Arfa : "je ne suis pas un gamin"

  • A
  • A
Ben Arfa : "je ne suis pas un gamin"
@ Reuters
Partagez sur :

Après le bras de fer avec l'OM, Hatem Ben Arfa met les choses au point dans "L'Equipe".

Après le bras de fer avec l'OM, Hatem Ben Arfa met les choses au point dans "L'Equipe". Feuilleton estival sur la Canebière, le départ d'Hatem Ben Arfa de l'OM a trouvé une conclusion samedi avec l'officialisation du prêt de l'international tricolore au club anglais de Newcastle. L'après-midi même, "HBA" assistait dans les tribunes au match de son équipe sur la pelouse de Wolverhampton (1-1). Avec une victoire, un nul et une défaite en trois matches, les Magpies pointent actuellement en milieu de tableau du Championnat. Mais Ben Arfa, qui s'exprime en longueur ce lundi dans un entretien au quotidien "L'Équipe", croit aux chances de sa nouvelle équipe cette saison. Newcastle United"Il y a pas mal de bons joueurs qui cherchent à jouer au ballon", explique Ben Arfa. "Il y a moyen de s'éclater". Chez les Magpies, Ben Arfa va côtoyer Alan Smith, Joey Barton ou encore Kevin Nolan, des durs au mal qui ont participé à la remontée du club en Premier League. "Newcastle était mon premier choix", souligne encore Ben Arfa. Au sommet dans la deuxième moitié des années 1990 (deux fois vice-champion en 96 et 97), Newcastle n'a pas terminé dans le Top 5 du championnat depuis la saison 2003-04. Son départ de l'OM "On a beaucoup parlé de ceux qui m'entourent. Une chose importante : cette décision d'éventuellement rester un an sans jouer, je l'ai prise tout seul. J'ai la tête dure vous savez." Désireux de quitter le club phocéen, Ben Arfa a refusé de s'entraîner pendant deux semaines. Les dirigeants de l'OM ont finalement offert le bon de sortie réclamé à corps et à cris par leur international. Didier Deschamps "C'était mon coach pendant un an et je n'ai pas senti de confiance." Utilisé le plus souvent comme joker par son entraîneur, Ben Arfa n'a jamais accepté ce statut, qu'il avait déjà contesté sous l'ère Eric Gerets en refusant d'entrer en jeu lors d'un OM-PSG. Alors que Deschamps avait indiqué vendredi que Ben Arfa était un "bon gamin", le joueur, lui, réfute ce terme. "Je ne suis pas un gamin, j'ai vingt-trois ans. Les décisions viennent de moi et uniquement de moi." Son attachement à l'OM Même si ses deux saisons sur la Canebière ont été pour le moins tumultueuses, Ben Arfa reste un supporter des Ciel et Blanc. "Je leur souhaite bonne chance et, pour les suivre, je vais m'abonner à Canal et à l'OMTV." Ben Arfa n'en veut pas au président de l'OM, Jean-Claude Dassier. "Ça a chauffé dans son bureau. Pourtant, je peux vous assurer que je le respecte. S'il veut venir me voir, je l'invite au match qu'il veut avec grand plaisir. Vraiment." Magnanime, Ben Arfa ?