Bekele n'y était pas

  • A
  • A
Bekele n'y était pas
Partagez sur :

Invaincu sur la distance en douze rendez-vous, double champion olympique et quadruple champion du monde, Kenenisa Bekele a dû se résoudre à l'abandon, dimanche, en pleine finale du 10 000 m des Mondiaux de Daegu. Aux deux tiers d'une course remportée par l'Ethiopien Ibrahim Jeilan au nez et à la barbe du Britannique Mohamed Farah, l'intéressé a jeté l'éponge, expliquant que son retour était "trop compliqué" après 20 mois d'absence en compétition.

Invaincu sur la distance en douze rendez-vous, double champion olympique et quadruple champion du monde, Kenenisa Bekele a dû se résoudre à l'abandon, dimanche, en pleine finale du 10 000 m des Mondiaux de Daegu. Aux deux tiers d'une course remportée par l'Ethiopien Ibrahim Jeilan au nez et à la barbe du Britannique Mohamed Farah, l'intéressé a jeté l'éponge, expliquant que son retour était "trop compliqué" après 20 mois d'absence en compétition. Un Ethiopien peut en cacher un autre... Si Kenenisa Bekele, hors de forme, a mis le clignotant au deux-tiers de la course, le 10 000 mètres reste la propriété de l'Ethiopie, Ibrahim Jeilan succédant à son compatriote qui était jusqu'à dimanche quadruple champion du monde en titre et invaincu sur la distance en douze courses. Jeilan (27'13"81), 22 ans, a coiffé dans les 20 derniers mètres le Britannique Mohamed Farah (27'14"07). Un autre Ethiopien, Imane Merga (27'19"14), monte sur la troisième marche du podium. Pour Bekele, la désillusion est énorme, mais finalement guère surprenante. Depuis un cross couru à Edimbourg en janvier 2010, le double champion olympique en titre n'était plus apparu en compétition, harcelé par une blessure tenace au mollet. "Je suis prêt pour le défi", avait-il lâché à son arrivée à Daegu, avec quatre mois d'entraînement dans les jambes seulement. Ce dimanche, après coup, son discours était évidemment tout autre: "Je pensais que je pouvais bien figurer pour mon retour mais c'était vraiment trop compliqué..." Peut-il dès lors prendre sa revanche sur 5 000 m ? Rien n'est moins sûr à l'heure qu'il est. "Je vais essayer mais ça risque d'être difficile...", confesse le roi déchu. Décathlon: Le doublé pour Hardee Champion du monde en 2009 à Berlin, Trey Hardee a conservé son titre du décathlon dimanche à Daegu au terme de la dernière épreuve, le 1500 mètres. L'Américain s'impose après dix épreuves et deux jours de compétition avec un total de points, devant son compatriote Ashton Eaton (8505 points) qui a doublé le Cubain Leonel Suarez (8501 points) à la faveur de sa victoire sur le 1500 m. Champion d'Europe en titre, Romain Barras termine son épreuve avec son meilleur total de la saison (8134) mais seulement à la 11e place de ces Mondiaux. Disque (D): Li sacrée La Chinoise Yanfeng Li a décroché son premier titre mondial, dimanche, en finale du lancer du disque. Grâce à un deuxième jet mesuré à 66,52 m, l'intéressée a pris le meilleur sur l'Allemande Nadine Müller (65,97 m) et la Cubaine Yarelys Barrios (65,73), laquelle a ainsi réalisé son meilleur lancer de la saison. La championne du monde sortante, l'Australienne Dani Samuels, se contente de la 10e place. Longueur (D): Reese double la mise Championne du monde en titre, Brittney Reese a conservé son titre mondial de la longueur ce dimanche à Daegu. L'Américaine n'a eu besoin que d'un saut à 6,82 mètres lors de son premier essai pour monter sur la plus haute marche du podium devant la Russe Olga Kucherenko (6,77 m) et le Letton Ineta Radevica (6,76 m). La Suédoise Carolina Klüft (6,56 m) prend la cinquième place de cette finale. 400 m (D): Felix et Richards guère souveraines Attendues en ces demi-finales du 400 m des Mondiaux de Daegu, Allyson Felix et Sanya Richards n'ont guère impressionné leur monde. Si la première a remporté sa course en 50"36, la seconde n'a été repêchée qu'au temps pour la finale, troisième de sa demie en 50"66. L'Américaine Francena McCorory (50"24) et la Botswanaise Amantle Montsho (50"13) sont en revanche apparues en jambes.