Beckham retrouve MU

  • A
  • A
Beckham retrouve MU
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Beckham et l'AC Milan affrontent Manchester United en 8es de finale.

LIGUE DES CHAMPIONS - Beckham et l'AC Milan affrontent Manchester United en 8e de finale. "J'ai failli pleurer. Manchester, c'était ma vie". Après le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions, David Beckham, qui savait alors qu'il allait terminer la saison sous les couleurs de l'AC Milan, a eu du mal à retenir ses larmes. Car, pour la première depuis son départ, il y a sept ans de cela, pour le Real Madrid, le milieu de terrain anglais va rejouer contre son club formateur, Manchester United, qu'il décrit lui-même comme "sa famille". Et comme dans toute famille, il y a une figure tutélaire, l'inévitable Sir Alex Ferguson. "Sir Alex Ferguson a toujours été une figure paternelle pour moi. Il l'a toujours été et le restera toujours. Peu importe ce qu'on pu dire les gens sur notre relation, et si il y a eu des bons et des mauvais moments, je ne me souviens que des bons", a ainsi expliqué le joueur en conférence de presse. Il faut dire que, malgré leurs nombreux conflits, qui ont même fini par pousser Becks vers la sortie, c'est bien le mythique coach des Red Devils qui a lancé le jeune Beckham et les deux hommes auront remporté six titres de champion d'Angleterre et une Ligue des champions durant une histoire qui aura duré de 1991 à 2003. Si ce match aller aura une charge émotionnelle moins importante que le retour, disputé à Old Trafford, la confrontation n'est pas sans émotion pour le Spice Boy. "En tant que joueur milanais, je veux gagner cette confrontation. Je veux battre Manchester United et le dire en tant que fan de Manchester United est assez difficile", a ainsi décrit Beckham avant une rencontre qu'il pourrait toutefois débuter sur le banc. Un match qui aura également un parfum de revanche pour les Mancuniens puisque ceux-ci s'étaient inclinés en demi-finale de la Ligue des champions 2007, après un match retour catastrophique à San Siro (3-0). Des ingrédients qui promettent un gros huitième de finale.