Beckham ouvre la porte au PSG

  • A
  • A
Beckham ouvre la porte au PSG
Partagez sur :

Auréolé d'un premier titre de champion de la Major League Soccer avec Los Angeles, David Beckham réfléchit désormais à son avenir. Dans un entretien accordé à la radio Talksport, "Becks", sollicité outre-Manche par Tottenham et QPR, a laissé entendre qu'il se verrait mal dans un autre club anglais que Manchester United. Il a en revanche affirmé à propos du PSG: "Lorsqu'un gros club vous approche, c'est tentant"...

Auréolé d'un premier titre de champion de la Major League Soccer avec Los Angeles, David Beckham réfléchit désormais à son avenir. Dans un entretien accordé à la radio Talksport, "Becks", sollicité outre-Manche par Tottenham et QPR, a laissé entendre qu'il se verrait mal dans un autre club anglais que Manchester United. Il a en revanche affirmé à propos du PSG: "Lorsqu'un gros club vous approche, c'est tentant"... L'entretien accordé par David Beckham à la radio anglaise Talksport a sans doute déjà traversé la Manche et atterri au Parc des princes, dans les bureaux du Paris Saint-Germain. Deux jours après avoir remporté la Major League Soccer avec les Los Angeles Galaxy aux dépens de Houston (1-0), le «Spice Boy» a en effet donné des premières pistes quant à la suite qu'il entend donner à sa carrière. En gros, jusqu'ici, quatre pistes se dessinaient: un nouveau bail avec Los Angeles, un transfert en Premier League, à Tottenham ou Queens Park Rangers, les deux clubs les plus intéressés, ou la découverte d'un nouveau Championnat et d'un nouveau pays sous les couleurs du PSG, prêt à s'aligner sur ses exigences financières et sur celles, matérielles, de son épouse Victoria. Aujourd'hui, la piste anglaise semble clairement se refermer, puisque lors de cet entretien, David Beckham a clairement laissé entendre qu'il se verrait mal disputer la Premier League dans un autre club que Manchester United, où il a été formé et a gagné ses galons de star en dix ans (1993-2003). "C'est un club que j'aime et que j'adore. Lorsque j'ai signé à Manchester United, je voulais commencer et finir ma carrière là-bas, mais malheureusement, cela ne s'est pas fait. Je ne pourrai jamais m'imaginer jouer contre United pour le compte d'une autre équipe de Premier League, mais on ne sait jamais, des choses étranges arrivent... Quand j'ai joué à l'AC Milan, j'ai joué contre Manchester United. Je ne les avais pas affrontés pendant sept ans, c'était très spécial de revenir, mais ce serait totalement différent de revenir avec un maillot de Premier League." Du temps de jeu en vue des JO Bref, difficile d'imaginer le milieu de terrain anglais, âgé de 36 ans, revenir jouer en Premier League, en revanche, il n'a absolument pas fermé la porte au PSG quand la piste a été évoquée: "Lorsqu'un gros club vous approche, c'est tentant. Etre voulu à 36 ans par un grand club européen signifie beaucoup." Nul doute que ces propos ne tomberont pas dans l'oreille d'un ou de plusieurs sourds dans la capitale, David Beckham, qui a bien l'intention de ne pas être en pré-retraite, faisant au passage savoir que le club qui souhaite l'embaucher doit lui garantir du temps de jeu, puisqu'il ajoute: "J'ai fait attention à moi, je me sens encore frais et je pense que je peux jouer au haut niveau. J'adore encore jouer et je veux jouer. Il n'y a aucun doute sur le fait que j'ai envie de continuer." Si «Becks» veut ces garanties, c'est parce qu'il s'est fixé un grand objectif en 2012: participer aux Jeux olympiques à la maison, à Londres, sous le maillot, inédit pour lui, de la Grande-Bretagne. "Pour moi, gamin de l'East End de Londres, avec un père et un grand-père ayant comme moi joué là-bas (sur le site des Jeux, ndlr) à Hackney Marshes, voir ce qui s'y prépare est fantastique. Faire partie de l'équipe de Grande-Bretagne, ce serait le rêve." A un gros mois de l'ouverture du mercato d'hiver, la porte semble donc plus que jamais ouverte à l'entame de négociations avec le PSG qui pourraient commencer début décembre, après la tournée débutée cette semaine par les Galaxy en Australie et en Asie, histoire d'assurer le service après-vente de leur victoire en finale de la Major League Soccer dimanche. A propos du club californien, David Beckham glisse d'ailleurs: "Aucun des joueurs du Galaxy ne veut que je parte et si je pars, ce sera très triste. J'ai passé cinq ans dans la même équipe avec la majorité de ces joueurs que je connais si bien maintenant. Ce serait triste, mais on verra..." C'est comme s'il s'y préparait déjà...