"Beckham, ça dépasse le sport"

  • A
  • A
"Beckham, ça dépasse le sport"
Partagez sur :

Comblé par le bon début de saison réalisé par un PSG leader de Ligue 1, Nasser al-Khelaïfi a fait vendredi un premier point dans son costume de président du club de la capitale. L'occasion pour le Qatari d'évoquer David Beckham, le Parc des princes mais également de mettre la pression sur les épaules d'Antoine Kombouaré en parlant d'échec si Javier Pastore et ses partenaires n'étaient pas sacrés champions de France en mai prochain.

Comblé par le bon début de saison réalisé par un PSG leader de Ligue 1, Nasser al-Khelaïfi a fait vendredi un premier point dans son costume de président du club de la capitale. L'occasion pour le Qatari d'évoquer David Beckham, le Parc des princes mais également de mettre la pression sur les épaules d'Antoine Kombouaré en parlant d'échec si Javier Pastore et ses partenaires n'étaient pas sacrés champions de France en mai prochain. Le Paris-Saint-Germain a changé de statuts vendredi, passant d'une organisation avec directoire et conseil de surveillance à un conseil d'administration présidé par Nasser al-Khelaifi. L'homme fort du club de la capitale revient dans des entretiens accordés à L'Equipe et au Parisien sur les premiers pas du PSG qatari. Et la satisfaction prime après ces premiers mois passés à la tête d'une formation qui occupe la première place du classement de la Ligue 1. "Tout ce qui se passe depuis le début de la saison me satisfait et pas seulement au niveau sportif. Les résultats en termes économiques et de notoriété sont aussi satisfaisants", assure le représentant de Qatar Sports Investments (QSI), notamment ravi par l'augmentation de 180% de la vente de maillots par rapport à 2010 à la même époque. Les voyants parisiens sont au vert et Al-Khelaifi entend bien offrir au PSG les moyens de grandir après avoir déboursé plus de 80 millions d'euros lors du dernier mercato estival. "Aujourd'hui, nous sommes satisfaits des performances de l'équipe et de l'ambiance dans le groupe. Je ne suis pas sûr que nous allons recruter d'autres joueurs", prévient le Qatari alors que le nom de David Beckham, dont le contrat avec le Los Angeles Galaxy se termine en fin d'année, circule depuis de nombreuses semaines. Al-Khelaifi ne s'en cache pas, la venue du milieu de terrain anglais âgé de 36 ans serait une excellente opération. "David Beckham, ça dépasse le sport, estime le patron parisien. C'est un ambassadeur, c'est une marque, c'est un exemple pour les autres. Mais c'est aussi et toujours un très bon joueur de foot dont l'âge ne pose pas de problème." Un avis tranché qui ne fait pas l'unanimité, de nombreuses voix s'élevant pour discuter l'intérêt sportif d'un transfert de Beckham. "Le PSG peut s'intéresser à tous les grands joueurs et Beckham en est un. Mais ce sera à Leonardo et à l'entraîneur de se prononcer", poursuit Al-Khelaifi. "Le Parc des Princes restera la maison du PSG" Si l'ancienne star du Real Madrid et de Manchester United venait à rallier la Ville Lumière, où poserait-elle ses valises ? Au Parc des Princes ou ailleurs ? Al-Khelaifi est catégorique: "Le Parc des Princes a toujours été et restera la maison du PSG. Aujourd'hui, l'objectif, c'est de moderniser le Parc. Paris ira au Stade de France le temps des travaux de rénovation (saison 2013-2014, ndlr). Mais il retournera ensuite au Parc. Il reste sa plus belle maison." Un discours rassurant pour les supporters, très attachés à une enceinte située porte de Saint-Cloud qui pose malgré tout question, sa capacité de 45 000 places pouvant signifier un manque à gagner par rapport à un stade plus grand. C'est en tout cas au Parc des Princes que les troupes d'Antoine Kombouaré devront s'employer à reconquérir le titre de champion de France, objectif fixé par Al-Khelaifi. Le businessman âgé de 37 ans estime en effet dans les colonnes du Parisien que si le PSG ne franchissait pas la ligne d'arrivée en tête, "vu notre classement actuel, ce serait un échec... Aujourd'hui, bien sûr, on veut être champions. Le chemin est encore long, nous n'en sommes qu'à la première marche. C'est trop tôt pour parler de titre et l'objectif reste une qualification en Ligue des champions." Une C1 à laquelle Al-Khelaifi souhaite voir le PSG "participer lors des trois prochaines saisons". Pour un jour soulever la Coupe aux grandes oreilles ? "Pourquoi pas ? Avec une bonne organisation, un bon management, tout est possible." Les Parisiens n'ont pas fini de rêver...