Beaubois brille, coup dur pour Parker

  • A
  • A
Beaubois brille, coup dur pour Parker
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Si Beaubois a flambé avec Dallas, Parker s'est fracturé la main avec les Spurs.

NBA - Si Beaubois a flambé avec Dallas, Parker s'est fracturé la main avec les Spurs. La poisse. Alors que les Spurs se dirigeaient tranquillement vers un quatrième succès de rang, avec une avance de 10 points (58-48) juste avant la pause sur le parquet des Memphis Grizzlies, Tony Parker est mal retombé en se battant pour un ballon perdu. Verdict cruel pour le meneur français: fracture du quatrième métacarpe de la main droite, et absence de six semaines. Un coup dur de plus pour la franchise texane qui s'est tout de même imposée (102-92). Tony Parker, tombé au champ d'honneur avec cette main cassée, n'aura hélas pas été le seul Tricolore à en être quitte pour un nouveau passage par l'infirmerie. Comme pour son ancien partenaire de l'Insep, la rencontre a en effet tourné court pour Ronny Turiaf. La faute à une nouvelle blessure contractée au genou droit et qui l'a obligé à quitter ses partenaires dès le premier quart, après seulement huit minutes de jeu et 3 rebonds récoltés. Un nouveau coup dur pour Turiaf, déjà victime de plusieurs blessures depuis le début de saison. Meilleur score en carrière pour Beaubois Des Français qui pleurent, mais également des Français pour qui ça rigole. Car si, privés de leur pivot martiniquais, les Warriors ont encaissé une quatrième défaite consécutive, s'inclinant 101-90, les Californiens tiennent en Boris Diaw un joueur pouvant faire la différence. L'ancien Palois n'a certes pas affolé la marque, mais il a en revanche fait admirer sa polyvalence en flirtant avec insistance avec le triple-double, terminant en effet avec 14 points à 6 sur 10 aux tirs, 12 rebonds et 9 passes à son compteur en 40 minutes. Autre Bleu à la fête, Rodrigue Beaubois a, lui, à nouveau joué la carte de l'attaque. A tel point que comme lors de ses deux précédentes sorties, l'ancien Choletais a encore amélioré son meilleur score en carrière. Après ses 17 points passés aux Wolves ou ses 22 de la veille inscrits aux dépens des Kings, Beaubois s'est cette fois fendu de 24 points chez les Bulls. Promu dans le cinq majeur, le rookie français a notamment particulièrement flambé dans le troisième quart, au cours duquel il a inscrit pas moins de 18 points. Terminant à 10 sur 17 aux tirs avec, en sus, 5 rebonds et 5 passes et Dallas confirmant sa grand forme avec une onzième victoire de rang, cette fois 116-122 chez les Bulls. Beaubois pouvait bien recevoir les félicitations de son mentor Jason Kidd. "Il a un talent incroyable. Et il deviendra un joueur très spécial dans cette Ligue car c'est un très bon étudiant", a ainsi expliqué le roi du triple-double. Deux Français qui pleurent, deux Français qui rigolent, mais également deux Français qui se contentent de regarder. Puisque ni Ian Mahinmi, avec les Spurs, ni Yakhouba Diawara, avec le Heat, n'ont eu l'occasion de fouler le parquet. C'est d'ailleurs en costume que le Parisien a suivi la victoire de Miami face à Atlanta 100-94.