Bazdarevic coiffe Le Guen

  • A
  • A
Bazdarevic coiffe Le Guen
Partagez sur :

Alors que Paul Le Guen était cité ces dernières heures comme le favori à la succession de Francis Gillot, c'est l'ancien de la maison Mecha Bazdarevic qui entraînera le FC Sochaux-Montbéliard ces deux prochaines saisons. Un retour aux sources pour le Bosnien, qui brilla sous les couleurs du club doubien en tant que joueur, avant d'y faire ses premiers pas d'entraîneur.

Alors que Paul Le Guen était cité ces dernières heures comme le favori à la succession de Francis Gillot, c'est l'ancien de la maison Mecha Bazdarevic qui entraînera le FC Sochaux-Montbéliard ces deux prochaines saisons. Un retour aux sources pour le Bosnien, qui brilla sous les couleurs du club doubien en tant que joueur, avant d'y faire ses premiers pas d'entraîneur. Orphelin de Francis Gillot, qui a rejoint Bordeaux, le FC Sochaux-Montbéliard annonce dans un communiqué la nomination pour les deux prochaines saisons de Mecha Bazdarevic en tant que nouvel entraîneur. Un retour aux sources à 51 ans pour le Bosnien, qui, après une brillante carrière sous le maillot doubien de 1987 à 1996 - il sera désigné à l'époque meilleur joueur étranger du championnat de France en 1988 -, fit ses premiers pas de technicien à la tête de la réserve sochalienne, puis en tant qu'entraîneur-adjoint du club. "Mecha possède une indiscutable expérience au plus haut niveau. Il a notamment fait accéder à l'élite, en 2004 et 2008, deux clubs qu'il a dirigé ensuite en Ligue 1. Ses qualités de formateur conviennent aux exigences formulées par le FCSM", souligne le communiqué. Martin, un dossier brûlant A 51 ans, Bazdarevic, qui sera présenté à la presse en début de semaine prochaine, compte effectivement deux accessions à l'élite à la tête du FC Istres et du FC Grenoble. Nommé par ses pairs meilleur entraîneur de Ligue 2 en 2004, il devance surtout Paul Le Guen, qui faisait figure ces dernières heures de favori à la succession de Francis Gillot. Une nomination qui fait figue de camouflet pour l'ancien technicien lyonnais annoncé partout, ou presque, ces dernières semaines (Bordeaux, Nancy, VA puis Auxerre...), mais qui ne se retrouve nulle part... Le Guen qui, d'après une source proche du club, cité par L'Est Républicain, avait pourtant séduit ses interlocuteurs lors d'un entretien à Paris cette semaine et pour lequel, dit-on, le président Lacombe était prêt à un gros effort financier pour s'offrir les services de l'intéressé. Bazdarevic a coiffé le Breton dans la dernière ligne droite. A lui désormais de s'attaquer à un dossier brûlant et de trouver les arguments susceptibles de retenir Marvin Martin de retour de la tournée avec les Bleus. Un vrai défi, son premier, avant d'être invité à mener cette équipe sochalienne sur deux fronts, le championnat et la Ligue Europa, héritage doré (empoisonné ?) de son prédécesseur...