Bayrou propose de taxer les transferts

  • A
  • A
Bayrou propose de taxer les transferts
@ REUTERS
Partagez sur :

LA POLITIQUE EN SHORT - Le candidat du MoDem nous dévoile ses propositions pour le sport.

A 17 jours du premier tour de l’élection présidentielle, jetons un oeil sur les programmes sportifs des candidats. Mis à part la fameuse « taxe crampon » de François Hollande, le sport fait partie des oubliés de la campagne. Il est temps de corriger le tir. François Bayrou a gagné le toss (alphabétique, je précise). C’est donc lui qui tire le premier. Que le match commence !

On connaît sa passion pour l’équitation. Dans son équipe de campagne, je me suis aussi laissé entendre dire qu’il suivait également le rugby, l’aviron, le cyclisme et le… canoë-kayak (forcément, Tony Estanguet vient de Pau !). Mais est-ce qu’il est pour autant calé sur le sujet ? « Bien sûr », affirme le député européen, Jean-Luc Bennahmias. « C’est un sujet oublié de la campagne mais pas par nous ».

"Un sportif qui gagne 800.000 euros par mois, c’est indécent"

Pour montrer qu’ils ont potassé le sujet au MoDem, Jean-Luc Bennahmias détaille les trois propositions phares du MoDem pour les sports. « Il faut d’abord une meilleure liaison entre l’éducation et les fédérations. Il est impératif de valoriser les performances sportives à l’école ». Un peu à l’instar des Etats-Unis, Bayrou propose en fait d’aider les petits as du ballon rond, de la balle jaune et autres sports dans leur cursus scolaire, attribuer en fait des bons points aux meilleurs sportifs.

Deuxième préoccupation, « une meilleure reconnaissance du sport féminin ». Et Jean-Luc Bennahmias d’expliquer : « quand on voit les audiences de W9 sur le foot féminin, on se rend compte qu’il y a un besoin urgent de mieux valoriser le sport féminin ».

Enfin, thème capital, les finances du sport. « François Bayrou veut maintenir le budget des sports sans pour autant faire peser cette charge sur les contribuables français », lance le député européen. Jean-Luc Bennahmias avance même quelques idées : « il faudra taxer davantage les très hauts revenus des sportifs ». Sur la « taxe crampon », il semblerait que les deux François de l’élection soient d’accord. « Un joueur qui gagne 800.000 euros par mois, c’est indécent ».

Marouane Chamakh soutient Bayrou

Conscient que la France ne pourra pas tout faire toute seule, le MoDem souhaite travailler main dans la main avec les institutions européennes. « La France devra également appuyer le fair-play financier de Michel Platini et taxer davantage les transferts ». C’est ici que se situe la petite nouveauté. Même si deux députés UMP avaient proposé un amendement en ce sens au mois d’octobre dernier, Bayrou est bien le premier à lancer cette idée sur le tapis.

Fait assez rare, le MoDem a réussi à attirer dans ses filets le soutien d’un footballeur. Après avoir figurer sur la liste de Jean Lasalle pour les élections régionales de 2010, le footballeur Marouane Chamakh (Arsenal, ex-bordelais) a affirmé qu’il soutenait François Bayrou en 2012. Une idée de reconversion ?