Bayonne sur sa lancée

  • A
  • A
Bayonne sur sa lancée
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Vainqueur à Bourgoin (23-28), l'Aviron confirme son excellent début de saison.

TOP 14 - Vainqueur à Bourgoin (23-28), l'Aviron confirme son excellent début de saison. BOURGOIN-BAYONNE 23-28 L'Aviron en leader Après un début catastrophique, Bourgoin est revenu dans ce match avant de craquer après la pause et de perdre un match à sa portée (23-28). Bayonne en profite pour prendre seul les commandes du Top 14. Bayonne s'installe d'emblée dans le camp adverse et réussit un drop par Boyet (0-3, 2e). Une minute plus tard, le CSBJ se fait surprendre par un contre de Pietersen qui part à l'essai sans opposition. Avec la transformation de Boyet (0-10, 4e), les affaires s'engagent mal pour les locaux. Di Bernardo redonne un peu l'espoir à Bourgoin sur une pénalité (3-10, 9e) mais Boyet réplique peu après (3-13, 17e). Le festival de coups de pied se poursuit. Di Bernardo enquille deux nouvelles pénalités (19e et 30e). A 9-13, les Berjalliens y croient plus que jamais d'autant que Coux, leur ailier marque en force (16-13). Mais juste avant la pause, Boyet remet les deux équipes à égalité sur pénalité (16-16, 40e). Au retour des vestiaires, Bourgoin repart de plus belle et inscrit un nouvel essai par Kopelani, transformé par Di Bernardo (23-16, 42e). Mais le carton jaune de Frier change tout. En infériorité numérique, le CSBJ craque et encaisse deux essais par Boutaty (23-23, 54e) et Huguet (23-28, 63e). Malgré de louables efforts, Bourgoin ne parvient pas à refaire son retard et reste plus que jamais dernier du Top 14. Prochains matches: Perpignan-Bourgoin, Bayonne-Clermont AGEN-PERPIGNAN:23-23 L'USAP aux deux visages Perpignan se rendait à Agen, pour le compte de la 5e journée de Top 14, avec un objectif: engranger des points pour se rassurer après un début de saison piano. L'affaire semblait entendue à la pause alors que les Catalans, réalistes et pragmatiques, menaient 20 à 0. Mais, peu en confiance et miné par les blessures, le groupe Sang et Or a craqué en revenant de la pause. Pourtant, au vu de la première période, les hommes de Jacques Brunel semblaient avoir fait ce qu'il fallait. Bien en place et efficaces, les Perpignanais comptaient en effet vingt points d'avance grâce aux pénalités de Porical (5e, 17e, 37e et 39e) ainsi qu'un drop de Bosch (31e) et un essai de Michel (21e). Mais s'imposer à Armandie n'est jamais facile et le promu n'entendait pas s'en laisser compter. Les Agenais sont rentrés des vestiaires motivés comme jamais. Le changement de tactique du SUA s'est avéré payant: en privilégiant le jeu au pied, les hommes du duo Lanta-Deylaud ont inscrit un 13-0 aux vice-champions de France... en 14 minutes à peine! Un essai de Pelasasa (60e) et un drop de Courrent (66e) permettent même aux locaux de prendre la tête pour la première fois de la rencontre. Comme un symbole, le demi d'ouverture du SUA, incapable de passer le moindre coup de pied en première période, a retrouvé toute son efficacité et les Agenais sont passé à deux doigts du bonus offensif. Chaque équipe a donc eu sa mi-temps et le partage des points est, au final, plutôt logique. Au classement, Agen occupe la 11e place provisoire alors que Perpignan siège au neuvième rang. Prochains matches: Toulon-Agen, Perpignan-Bourgoin CASTRES-RACING: 31-25 Le CO s'est fait peur Castres s'impose ce dimanche à Pierre-Antoine, en disposant du Racing-Métro non sans quelques frayeurs (31-25). Les deux équipes ont tour à tour leur plage de domination. L'engagement est indéniable, mais la maladresse poursuit Castrais et Racingmen. La première période se réduit donc à un duel de buteurs, Teulet, titulaire au poste d'arrière, répondant à Hernandez, figurant lui pour la première fois dans le quinze de départ francilien. Petit avantage néanmoins à la pause pour le CO, qui regagne le vestiaire avec trois points d'avance (12-9)... Privé de ses leaders, le Racing craque néanmoins lors du second acte. Une indiscipline notoire qui permet à Teulet toujours lui, de creuser un peu plus l'écart, avant que Baï ne mette semble-t-il à l'abri les Tarnais pour ce qui constitue le premier essai du match (62e, 28-12). Mais le CO va jouer à se faire peur. Deux minutes plus tard et un essai de Noirot (28-19), et voilà que les Franciliens se relancent, sous l'impulsion d'un Hernandez en feu. Mais si l'Argentin ne parvient pas à changer le cours des choses, son drop inespéré, exécuté sur le reculoir et à la sirène, permet malgré tout aux Ciel et Blanc d'arracher le point de bonus défensif. Au classement, Castres entre donc provisoirement dans le quatuor de tête (14 points). Le Racing est 7e, à un petit point. Prochains matches: Racing-La Rochelle, Montpellier-Castres CLERMONT-MONTPELLIER 27-10 Clermont aura souffert Montpellier, après ses deux succès de rang à Perpignan puis face à Toulouse, se présentait à Clermont avec une équipe bis, à laquelle une déroute était promise. De déroute, il n'aura jamais été question sur la pelouse de Michelin. Bien que dominateurs, les Clermontois n'auront en effet jamais vraiment mis à mal leur adversaire du jour. Au premier essai des Jaunards, inscrit par Zirakashvili, répond en effet rapidement Bérard d'une belle percée. Transformé, cet essai permet à Montpellier de mener 10-7. 10, ce sera finalement le total héraultais dans cette partie. Clermont, en revanche, est maintenu à flot par la botte de Brock James (13 points à 100%), et inscrit deux essais après la sirène. Le premier en fin de première période par Malzieu, alors que Montpellier est à quatorze, le deuxième par Vermeulen dans le temps additionnel, finalement anecdotique. Car auparavant, Benoît Paillaugue a manqué deux pénalités, qui auraient permis à son équipe de ramener un point de bonus défensif, ô combien mérité. Clermont s'impose donc 27-10, sans convaincre, loin de là. Si une équipe sort grandie de ce choc, c'est paradoxalement Montpellier, qui confirme qu'il faudra compter avec lui cette saison. Prochains matches: Bayonne-Clermont, Montpellier-Castres TOULOUSE-LA ROCHELLE 50-3 Toulouse sans pitié Toulouse atomise La Rochelle (50-3), sans trop de surprise surtout au vu de la physionomie du match concernant les stratégies de remplacements d'un côté comme de l'autre. Guy Novès a fait tourner en seconde période en profitant de son banc haut de gamme, tandis que les visiteurs ont rapidement décidé de faire l'impasse. Médard ouvre le festival au bout de vingt secondes seulement (5-0, 1e) et la pénalité de Dambielle dans la foulée sera la seule réponse rochelaise de la partie (5-3, 5e). Lamerat (15-3, 17e), Vergallo (22-3, 25e) et Nicolas (29-3, 40e+1) assurent déjà largement le bonus offensif au Stade avant la pause. Rebelote au retour des vestiaires, où les Haut-Garonnais ne laissent aucun répit à des promus la tête sous l'eau. Juste après un avertissement reçu par Jacob (48e), Lacombe enfonce le clou (36-3, 50e). Alors que le capitaine rochelais revient, Gaugau sort à son tour dix minutes (56e) et Bézy en profite pour se rattraper de sa transformation manquée à Montpellier en aplatissant (43-3, 61e). Un ultime essai de Servat (50-3, 66e) achève le calvaire de La Rochelle. 2e avec 16 points, Toulouse a fait carton plein en prenant le point de bonus offensif. Les Rochelais demeurent eux dans le ventre mou avec 9 unités et devront rapidement oublier ce déplacement cauchemardesque. Prochains matches: Biarritz-Toulouse, Racing-La Rochelle BRIVE-TOULON 27-9 Brive opportuniste Face à des Toulonnais très rapidement réduits à quatorze, les Brivistes ont longtemps piétiné avant de faire la différence en seconde période et de l'emporter largement (27-9). Déstabilisés par l'expulsion de Kefu dès la cinquième minute de jeu (plaquage haut sur Palisson), les Varois tiennent pourtant le choc jusqu'à la pause. Si Wulf, suite à une intervention décisive d'Estebanez, n'est pas loin d'aller à l'essai (7e), les Corréziens ne peuvent meubler le score que grâce à la botte de Bélie (6-0, 8e). Tandis que Ribes récolte un carton jaune pour les locaux (20e), Wilkinson ramène progressivement son équipe à égalité (6-6, 21e) et permet à Toulon d'y croire encore à la pause. Brive finit cependant par trouver la faille en seconde période. Vosloo profite d'un excellent travail de Palisson pour inscrire en coin le premier essai (46e). Azoulai l'imite peu après : au soutien d'Estebanez, décisif sur l'action, le troisième ligne coujoux permet à son équipe de faire le break (20-9, 66e). Un troisième essai, dans la foulée, de Palisson permet même aux locaux d'empocher le bonus offensif (27-9, 71e). Avec cette victoire, le CABC remonte à la huitième place au classement avec 11 points. Avec une unité de moins, le RCT pointe à la neuvième place. Prochains matches: Stade Français-Brive, Toulon-Agen