Bayonne s'accroche à son rêve

  • A
  • A
Bayonne s'accroche à son rêve
Partagez sur :

Large vainqueur d'un Stade Français démobilisé (54-20), samedi lors de la 25e journée du Top 14, l'Aviron s'est replacé dans la course à la qualification pour les barrages, qu'il devra aller chercher à La Rochelle lors de la dernière journée. Victorieux d'Agen (51-34), le Racing est bien parti pour se qualifier directement pour les demi-finales. Battue à Clermont (10-34), La Rochelle retrouve la Pro D2.

Large vainqueur d'un Stade Français démobilisé (54-20), samedi lors de la 25e journée du Top 14, l'Aviron s'est replacé dans la course à la qualification pour les barrages, qu'il devra aller chercher à La Rochelle lors de la dernière journée. Victorieux d'Agen (51-34), le Racing est bien parti pour se qualifier directement pour les demi-finales. Battue à Clermont (10-34), La Rochelle retrouve la Pro D2. BAYONNE-STADE FRANÇAIS: 54-20 Consulter aussi: Le film du match Bayonne humilie Paris Bayonne a corrigé le Stade Français (54-20) samedi après-midi, à l'occasion de la 25e journée du Top 14. Les Parisiens, venus dans l'optique de préparer au mieux leur demi-finale de challenge européen à disputer contre Clermont vendredi, ont pourtant réalisé une bonne première période. Mais, piégé par des essais de Marmouyet (29e) et de Boutaty (40e), le Stade Français rallie le vestiaire avec un score en sa défaveur (21-13), Boyet s'étant chargé d'inscrire trois pénalités (4e, 10e, 15e) et une transformation alors que Plisson, auteur d'un essai (23e), et Oelschig, à créditer d'une transformation et de deux pénalités (31e, 37e), permettent aux Franciliens d'y croire encore. Las, Paris a été totalement absent des débats en seconde période. Si Leguizamon a sauvé les meubles en inscrivant un nouvel essai transformé en fin de rencontre (80e), Bayonne s'est appuyé sur des contres et la fébrilité parisienne pour obtenir une victoire bonifiée qui lui permet de croire encore aux play-offs. Peyras (43e), Audy (57e), Huget (59e), Roumieu (68e) et Lacroix (74e) sont les artisans du festival bayonnais. Pour le Stade Français, en revanche, c'est la soupe à la grimace. Cette défaite qui s'est dessinée dans un climat tendu (six cartons jaunes distribués) lui porte un gros coup au moral. Prochains matches: La Rochelle-Bayonne ; Stade Français-Racing RACING-AGEN: 51-34 Consulter aussi: Le film du match Le Racing au finish La dernière sortie à domicile du Racing-Métro 92 cette saison a été couronnée de succès, les Franciliens l'emportant aux dépens d'une formation d'Agen (51-34) qui a chèrement défendu sa peau lors de cette 25e journée du Top 14. Le spectacle n'a pas manqué au Stade Yves-du-Manoir où les hommes de Pierre Berbizier ont dû batailler jusqu'à la dernière seconde pour obtenir le point du bonus offensif, un essai de Chabal étant validé après intervention du vidéoarbitrage juste avant le coup de sifflet final. Avant cela, les deux équipes se sont rendues coup pour coup dans un second acte complètement fou, marqué par l'inscription de sept essais: quatre du côté du Racing (doublé de Chabal avec un premier essai à la 49e, Van der Merwe à la 62e, Cronje à la 73e) et trois pour le SUA (Tian à la 59e et à la 70e et Avramovic à la 65e). Le Racing a donc eu chaud et fait preuve de quelques largesses défensives finalement sans conséquence pour un club qui aura bien négocié les quarante premières minutes, les Franciliens virant en tête à la pause (25-13) après des essais de Bobo (11e), Vaquin (24e) et Festuccia (40e) contre un seul essai agenais, oeuvre de Telefoni (30e). Combatif du début à la fin, le Racing est seul dauphin de Toulouse et plus que jamais en lice pour une qualification directe pour les demi-finales avant une dernière levée qui le verra défier son voisin du Stade Français. Prochains matches: Stade Français-Racing-Métro 92 ; Agen-Brive CLERMONT-LA ROCHELLE: 34-10 Consulter aussi: Le film du match Clermont sans forcer Il n'y a pas eu de suspens dans ce face-à-face déséquilibré. Clermont, trop fort, a dominé les Rochelais (34-10) en inscrivant la bagatelle de six essais. Avec le point du bonus offensif en prime, les Auvergnats ont assuré leur place dans les barrages. Les Maritimes sont relégués en Pro D2. Clermont rentre tout de suite dans le match et fait souffrir son adversaire. Bonnaire inscrit un essai en force non transformé par Parra (5-0, 4e). Dominés dans tous les compartiments du jeu, les visiteurs encaissent un deuxième essai par Audebert (10-0, 17e). Dambielle réduit le score sur une pénalité (10-3, 27e), mais les Auvergnats repartent de plus belle dans cette partie et inscrivent deux autres essais par Sczebo (15-3, 33e) et Privat juste avant la pause (20-3, 40e). L'issue de la rencontre est déjà connue. D'autant que l'ailier clermontois Murimurivalu surprend les Rochelais juste après le retour des vestiaires (27-3, 42e). Le même Murimurivalu double la mise (34-3, 64e) suite à une passe de Rougerie. Courageux, les Maritimes sauvent l'honneur en fin de match grâce à un essai de Soucaze (34-10, 74e). Les visiteurs quittent le Top 14 sur cette belle phase de jeu. Clermont, provisoirement 2e, a d'ores et déjà assuré sa place pour les barrages. Le déplacement à Toulouse vaudra le coup. Prochains matches: Toulouse-Clermont ; La Rochelle-Bayonne