Batum sort de sa boîte

  • A
  • A
Batum sort de sa boîte
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Le Français a inscrit 31 points avec les Blazers, face aux Wolves (110-91).

NBA - Le Français a inscrit 31 points avec les Blazers, face aux Wolves (110-91). Le match de la nuit Nate McMillan a été entendu. Alors que l'entraîneur de Portland n'en finissait plus, ces derniers jours, de demander à Nicolas Batum de prendre plus souvent ses responsabilités en attaque, l'ailier Français lui a en effet donné raison. Car face aux Wolves, l'ancien Manceau ne s'est pas contenté de son premier rôle défensif. Particulièrement adroit depuis son retour de blessure fin janvier – l'ailier des Blazers affichant 56% de réussite aux tirs et 45% à longue distance, Batum s'est ainsi montré entreprenant comme jamais... Et la réussite étant à nouveau au rendez-vous, le Français a évidemment signé son meilleur match en carrière. Alors qu'il n'avait jamais fait mieux que 20 points passés aux Nets la saison passée, Batum a en effet terminé avec 31 points à 11 sur 16 aux tirs, enquillant notamment cinq tirs primés et parachevant sa prestation impeccable avec 7 passes, 7 rebonds et 3 interceptions. "C'était vraiment une sensation agréable, pouvait bien expliquer le héros de la soirée après son récital, à chaque fois que je recevais la balle, je tirais, et ça rentrait. C'était vraiment sympa." Et ça méritait bien les félicitations de son entraîneur, coach McMillan expliquant ainsi à l'issue de la rencontre "S'il continue à tirer comme ça, ça va devenir très difficile de le sortir. Il a vraiment progressé au tir cette saison et il est de plus en plus en confiance. Il a vraiment fait du bon boulot en profitant des prises à deux qui l'ont laissé ouvert." Brandon Roy serré de près, au point de devoir se contenter de 7 points, Batum n'a toutefois pas été le seul Blazer à briller puisque LaMarcus Aldridge a également été à la fête avec 21 points et 7 rebonds, Rudy Fernandez ajoutant quant à lui 18 points. De quoi rendre la partie de Portland relativement aisée, sa défense faisant le reste. Meilleure défense de la Conférence Ouest, Portland a notamment réduit son hôte à la portion congrue dans le deuxième acte, les Wolves restant alors bloqués à dix unités pour voir le sort du match leur échapper. Les Français Si Nicolas Batum a brillé, il n'en a pas été de même pour tous ses compatriotes. Ronny Turiaf a certes également fait preuve d'une belle productivité face aux Pistons, le Martiniquais compilant en effet 11 points à 4 sur 5 aux tirs, 6 rebonds, 3 contres et 2 passes en 24 minutes et apportant ainsi sa contribution au succès décroché par les Warriors 95-88. Pour le reste, ni Yakhouba Diawara, ni Joakim Noah n'ont pris part à la sortie de leur équipe. Ce qui était évidemment attendu pour le Floridien, Diawara assistant encore en costume à la défaite du Heat concédée face aux Bucks 71-94, l'était moins pour l'intérieur des Bulls. A son avantage, la veille, face aux Blazers, l'ancien Gator a néanmoins été rattrapé par ses douleurs à la voute plantaire. Et sans lui, Chicago a rechuté puisque les Bulls se sont inclinés chez les Pacers 100-90.