Batum ouvre en grand

  • A
  • A
Batum ouvre en grand
Partagez sur :

Nicolas Batum n'a pas manqué sa première sortie officielle de la saison NBA lors de la victoire de son équipe face aux Suns (106-92). Car si les Blazers ont démarré la nouvelle saison par un succès, ils le doivent en grande partie à leur ailier tricolore, décisif et auteur de 19 points et 11 rebonds.

Nicolas Batum n'a pas manqué sa première sortie officielle de la saison NBA lors de la victoire de son équipe face aux Suns (106-92). Car si les Blazers ont démarré la nouvelle saison par un succès, ils le doivent en grande partie à leur ailier tricolore, décisif et auteur de 19 points et 11 rebonds. Les Blazers tiennent une première revanche. Sortis au premier tour des derniers playoffs par les Suns, les joueurs de l'Oregon ont en effet démarré la nouvelle saison par une victoire sur leurs bourreaux du printemps. Et Nicolas Batum plus que quiconque, le Français ayant été rattrapé par ses douleurs à l'épaule lors de série face aux Suns... Phoenix a pourtant cru pouvoir remettre le couvert grâce à un troisième acte rondement mené mais il aurait fallu bien plus que les six points d'avance acquis à l'entame de la dernière ligne droite. La faute à un quatrième acte à sens unique, les hommes de Nate McNillan passant un 31-11 à leurs visiteurs, et à un Batum particulièrement inspiré. Car si l'inévitable Brandon Roy a terminé meilleur marqueur des siens avec ses 24 points à 9 sur 20 aux tirs, c'est bien Batum qui a fait la différence. Non seulement en affichant 19 points et 11 tirs en 29 minutes, le Tricolore rendant un solide 8 sur 17 aux tirs, mais surtout en se montrant particulièrement décisif dans la dernière ligne droite. Alors qu'Andre Miller venait tout juste de placer les Blazers en tête, c'est en effet l'ancien Manceau qui créait un premier écart (97-91) en enchaînant tir primé puis panier à mi-distance. Et c'est encore lui qui parachevait le succès de Portland dans les dernières secondes de deux nouveaux trois points qui réglaient pour de bon le compte de leurs visiteurs. Le Français terminait la rencontre comme il l'avait démarrée puisqu'il avait commencé par deux layups réussis, signant six des neuf premiers points des siens. Entre-temps, il avait donc été bien plus discret, se concentrant essentiellement des tâches défensives. Avec un certain succès comme en témoignent ses 11 rebonds et la discrétion de ses vis-à-vis Hedo Turkoglu et Grant Hill, respectivement 6 et 4 points au compteur. Aussi Steve Nash pouvait-il signer une nouvelle performance de choix avec 26 points et 6 passes (mais également 9 pertes de balle), les Suns restaient trop court. Et Portland pouvait savourer une première victoire obtenue sans ses habituels absents Greg Oden et Joel Pryzbilla.