Batum éclipse Parker et Turiaf

  • A
  • A
Batum éclipse Parker et Turiaf
Partagez sur :

Le choc entre l'Asvel et Nancy, dimanche à l'Astroballe lors de la 5e journée de Pro A a tenu toutes ses promesses et c'est le Sluc de Batum qui a pris le meilleur sur le Lyon-Villeurbanne de Parker et Turiaf (92-77). Nancy reste donc invaincu grâce à Batum mais également à un Samnick revanchard et un Amagou au plus haut. Cela leur permet de conserver les commandes du championnat tandis que l'Asvel reste coincé en queue de peloton.

Le choc entre l'Asvel et Nancy, dimanche à l'Astroballe lors de la 5e journée de Pro A a tenu toutes ses promesses et c'est le Sluc de Batum qui a pris le meilleur sur le Lyon-Villeurbanne de Parker et Turiaf (92-77). Nancy reste donc invaincu grâce à Batum mais également à un Samnick revanchard et un Amagou au plus haut. Cela leur permet de conserver les commandes du championnat tandis que l'Asvel reste coincé en queue de peloton. On attendait ce match au sommet avec une envie pleine de gourmandise. Car il y avait comme un petit air de NBA sur le parquet de l'Astroballe, et même dans les tribunes avec la présence de Boris Diaw. Si Batum et Parker s'étaient gentiment branchés avant le match si attendu de cette 5e journée et malgré l'apport de Turiaf, c'est bien "Batman" qui va pouvoir chambrer. Car il n'y a pas vraiment eu photo entre le collectif rôdé du champion de France et une équipe de l'Asvel qui dépend bien trop de Parker pour exister. Nicolas Batum d'un côté mais également Tony Parker et finalement Ronny Turiaf ont donné le la de ce duel au sommet de la Pro A. De fait, si Akingbala, qui avait atomisé à lui seul l'Asvel en demi-finale la saison dernière, inscrit le premier panier de la rencontre sur un lancer franc, sur une faute de Turiaf, c'est ce dernier qui répond dans la foulée par un rebond-dunk, histoire de profiter pleinement de ses débuts avec l'Asvel. La Pro A mode NBA se poursuit sur la 3e action du match avec un tir primé de Batum (4-2). Batum et Samnick font la loi Le match est vraiment lancé et reste équilibré lors de ce premier acte même si le Sluc commence à prendre les devants grâce notamment à l'inévitable Batum mais également à Pape Philippe Amagou qui a battu son record de points de la saison à l'Astroballe. A la fin du premier quart-temps, Nancy mène 26-22. Un écart qui grandit tout au long de la deuxième période avec Amagou (16 points à la pause) qui régale face à une équipe de Villeurbanne qui souffre sur jeu placé mais qui brille en contre avec quelques dunks de Tillie mais un vilain 0/6 aux tirs d'un Parker qui termine tout de même le deuxième quart par quatre lancers francs qui permettent aux Verts de limiter la casse (47-38). Un écart établi qui va rapidement se stabiliser autour des 10 unités car si Amagou se montre moins entreprenant, Samnick se met, lui, clairement en évidence avec notamment un tir primé, une antisportive à oublier sur Parker et surtout une fin de match clairement à son avantage, ce qu'il saura apprécier après un passage raté à l'Asvel. Une fin de match que Tony Parker essaye de prendre à son compte, il inscrit son premier panier (hors lancer franc) au coeur du troisième quart, c'est lui qui tient son équipe dans la dernière période. Il permet même à son équipe de revenir à 5 points (75-70) mais Samnick et Batum remettent les choses en ordre avec un tir primé chacun et une série de 10-1 pour assurer un écart définitif. "On nous a critiqués sur nos quatre victoires soi-disant contre des petits, a réagi "Batman" devant les caméras de Sport+. Là, on a prouvé qu'on pouvait battre des cadors. C'était un match très important pour nous, on voulait vraiment rester invaincus. On a réalisé une bonne entame, après on a vraiment été dominés au rebond, c'est le gros point noir. Mais que ce soient Vic (Samnick), Akin (Akingbala), Adrien (Moerman)... tout le monde a fait un gros match. Tout le monde était prêt." "Batman" peut effectivement jubiler, il n'y a pas eu photo.