Batum bonifie Nancy

  • A
  • A
Batum bonifie Nancy
Partagez sur :

Nancy a bien débuté la saison en remportant, ce dimanche à Gentilly, le match des champions contre Chalon-sur-Saône (89-83). Une victoire acquise grâce à une grosse entame, un bon Akin Akingbala (18 points, 9 rebonds). Et un excellent Nicolas Batum (22 points, 9 rebonds), qui a pu célébrer en fanfare son grand retour en France.

Nancy a bien débuté la saison en remportant, ce dimanche à Gentilly, le match des champions contre Chalon-sur-Saône (89-83). Une victoire acquise grâce à une grosse entame, un bon Akin Akingbala (18 points, 9 rebonds). Et un excellent Nicolas Batum (22 points, 9 rebonds), qui a pu célébrer en fanfare son grand retour en France. Nicolas Batum a attiré tous les regards. Entré sur le parquet de Gentilly avec son coéquipier en équipe de France Steed Tchicamboud, médaille d'argent ramenée de l'Euro 2011 autour du cou, l'ailier tricolore s'est déjà mis le public de Nancy dans la poche, pour sa première sortie officielle avec le maillot lorrain sur des épaules qu'il a larges. De son propre aveu "encore un peu fatigué" par un été chargé, le joueur des Portland Trail Blazers a rassuré tout le monde sur sa motivation à évoluer en France pendant le lock-out NBA, lors du match des champions remporté ce dimanche par le Sluc (89-83). Une équipe nancéienne qui, si elle s'est fait un peu peur dans la dernière période lorsque Chalon-sur-Saône est revenu à six points (66-72, 33e), a plutôt bien géré un écart qu'elle a créé en début de match. Cette entame, Nicolas Batum l'a vécue dans l'ombre, sorti rapidement pour deux fautes. Mais au moment où le Sluc a eu besoin d'un second souffle pour maintenir à distance des Chalonnais enfin réveillés, "Batman" a enfilé sa cape et inscrit 15 de ses 22 points, auxquels il faut ajouter 9 rebonds et 4 passes (pour 34 d'évaluation), dans le troisième quart-temps. "On a fait une bonne première mi-temps, surtout en défense où on a fait du bon boulot, a-t-il réagi sur l'antenne de France 3. Moi, j'étais un peu stressé, j'ai fait deux fautes rapidement. Mais après le coach m'a dit d'attaquer, d'agresser Blake Schilb. Et mes coéquipiers m'ont donné de bons ballons. Gagner mon premier match à Nancy, devant le public de Gentilly, ça fait plaisir. En plus, c'est un des seuls titres qui me manquait en Pro A." Un titre qu'il a accompagné d'une autre distinction, celle de MVP du match. Pour une première, et même s'il n'est pas encore bien intégré dans tous les systèmes de Jean-Luc Monschau, c'est une réussite. Pourvu que le lock-out dure... Lui un peu plus en retrait, "l'escroc" Steed Tchicamboud (5 points, 5 passes) n'a pu que saluer la performance de l'international tricolore. "Il a été très fort, il a vraiment porté Nancy, a-t-il reconnu. C'est un joueur NBA et il a fait un très grand match alors que nous, on a mal commencé. Très, très mal même. Et après, c'est toujours dur de rattraper une équipe comme celle-là." Le Sluc a effectivement tué le suspense d'entrée en comptant jusqu'à vingt points d'avance (41-21, 14e), grâce à un Akin Akingbala incisif dans la raquette (18 points, 9 rebonds) et un Jamal Shuler déjà bien dans ses pompes (18 points, 3 passes décisives). D'abordes très brouillons en attaque, étouffés par la défense tout-terrain des Lorrains, les hommes de Gregor Beugnot ont ensuite refait surface dans le sillage de leur duo d'extérieurs composés de Blake Schilb (19 points, 6 passes) et Malcolm Delaney (19 points, 5 rebonds), arrivé cet été pour remplacer Marquez Haynes (48-37, 20e). Mais dès que l'Elan a recollé un peu trop après le repos, Nicolas Batum s'est chargé de le calmer. A moins d'une semaine de la reprise en Pro A, le Sluc annonce clairement la couleur. Il sera le favori numéro un à sa propre succession au palmarès du championnat. Pourvu que le lock-out dure, doivent se dire les dirigeants nancéiens... Le résumé du match des champions (vidéo LNB)