Batum a la main chaude

  • A
  • A
Batum a la main chaude
Partagez sur :

Nouvelle performance de choix pour Nicolas Batum. Quelques jours après avoir inscrit 23 points face aux Nets, l'ancien Manceau a encore amélioré son meilleur total de la saison avec, cette fois, 24 unités lors de la visite chez les Kings. Et l'ancien Manceau n'a pas non plus tremblé à l'heure de sceller la victoire des siens, 90-94 en prolongation, sur la ligne des lancers...

Nouvelle performance de choix pour Nicolas Batum. Quelques jours après avoir inscrit 23 points face aux Nets, l'ancien Manceau a encore amélioré son meilleur total de la saison avec, cette fois, 24 unités lors de la visite chez les Kings. Et l'ancien Manceau n'a pas non plus tremblé à l'heure de sceller la victoire des siens, 90-94 en prolongation, sur la ligne des lancers... Nicolas Batum tient la grande forme. Il y a certes eu cet affreux 1 sur 11, lundi lors de la visite des Wolves. Mais pour le reste, les dernières sorties de l'ancien Manceau en font l'un des hommes les plus en vue chez les Blazers. Nate McMillan ne s'y trompait pas, d'ailleurs, à l'issue de la victoire décrochée chez les Kings. «L'absence de Brandon Roy nous oblige à trouver de nouvelles solution et Nicolas est l'une d'entre elles, a ainsi commenté l'entraîneur des Blazers, il doit être l'un de nos leaders et prendre de plus en plus de responsabilités dans l'équipe. C'est ce qu'il a fait ce soir et il nous a ainsi permis de l'emporter. » Et si malgré ses 23 points inscrits samedi face aux Nets, Batum était resté dans l'ombre de son coéquipier LaMarcus Aldridge, le Français a cette fois été doublement décisif. Non content d'améliorer à nouveau sa marque référence en attaque avec ses 24 points à 9 sur 16 aux tirs, l'ailier des Blazers a en effet également scellé la victoire des siens. En premier lieu, en récupérant un rebond défensif capital alors que Tyreke Evans essayait de ramener ses Kings à hauteur puis en se montrant impeccable sur la ligne des lancers, enquillant ses deux tentatives pour ruiner les derniers espoirs des Californiens et clôturer le score. Le Tricolore pouvait savourer. «On n'a jamais paniqué, même en prolongation, se réjouissait-il après coup, on est resté calme et on a fait en sorte d'exécuter notre plan de jeu. On a vraiment fait du bon travail sur la fin.» Certains plus que d'autres à l'image d'un LaMarcus Aldridge certes longtemps à la peine en attaque mais particulièrement à son aise en fin de match comme en attestent ses 10 points inscrits dans le dernier quart, puis ses 5 en prolongation, l'intérieur des Blazers terminant avec 23 points et 9 rebonds après ses 37 points record passés aux Wolves ce lundi. Ajoutez-y 20 points, 6 rebonds et 6 passes d'Andre Miller et les Blazers pouvaient faire fi de l'absence de Marcus Camby, blessé au genou et sur le flanc en compagnie des absents de longue date, Brandon Roy, opéré cette semaine, et Gregg Oden. Et ainsi pleinement profiter d'un calendrier clément pour enchaîner trois succès consécutifs et ainsi garder ses distances avec les Suns et les Rockets dans la course à la huitième place de la Conférence Ouest. Avec désormais 23 victoires pour 20 défaites, Portland possède en effet trois succès d'avance sur Houston et quatre sur Phoenix. En dépit des mauvaises nouvelles, les playoffs restent évidemment d'actualité...