Bastos leur a tout fait

  • A
  • A
Bastos leur a tout fait
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - Auteur d'un triplé, Michel Bastos a écoeuré Sochaux dimanche (4-1).

LIGUE 1 - Auteur d'un triplé, Michel Bastos a écoeuré Sochaux dimanche (4-1). "Le match qui suit est toujours un match difficile à jouer. Il sera donc intéressant de voir si nous sommes capables d'enchaîner". Après le succès sans appel de l'OL face à Sochaux (4-0) ce dimanche, la réponse paraît claire. Interrogé sur le site officiel de l'OL avant cette rencontre de la 25e levée de Ligue 1, Claude Puel avait en effet à coeur de voir sa formation confirmer son étincelante victoire acquise face au Real Madrid en Ligue des Champions (1-0) par un succès hors de ses terres en championnat. C'est chose faite et avec la manière s'il vous plait. Une victoire cinglante des Gones, portés par un époustouflant Michel Bastos, auteur d'un coup du chapeau en seulement 25 minutes. Étincelante, brillante, éblouissante, flamboyante, pétillante... Tels sont les adjectifs qui conviendraient d'associer à la prestation du milieu de terrain lyonnais ce dimanche. Auteur d'un match de haut-rang sur la pelouse du stade Bonal, le Brésilien n'a pas mis longtemps à faire parler de lui dans cette rencontre. Dès la 5e minute de jeu, l'ancien Lillois fait en effet admirer l'étendue de ses qualités en mystifiant Richert sur coup franc des 20 mètres (0-1). Et si par la suite Kallstrom et Gomis se créent tour à tour deux situations de but pour le moins intéressantes, c'est pourtant Michel Bastos qui, à la réception d'un caviar de Gomis, se permet de prendre son temps pour contrôler avant de catapulter le ballon sous la barre de Richert (0-2, 25e). Bastos y va de son triplé Et le festival brésilien ne s'arrête pas là puisque dans la minute suivante, Bastos, de nouveau libre de tout marquage, ajuste une superbe reprise de volée qui surprend le portier sochalien une troisième fois en l'espace de 25 minutes (0-3, 26e). Un troisième but synonyme de coup de massue pour le FC Sochaux Montbéliard qui ne peut que s'incliner face à la classe à l'état pur du Brésilien. A la pause le bilan est sans appel, l'OL, porté par un Bastos des grands soirs, déroule. Et la donne en ce début de second acte est sensiblement la même. L'OL s'avère plus percutant et plus solidaire dans la conquête du ballon. L'ancien sextuple Champion de France est d'ailleurs tout prêt de corser le tableau d'affichage par l'intermédiaire de Källström (60e) et Ederson (66e) qui sont tour à tour tout prêts d'ouvrir leur compteur but dans ce match. La domination territoriale lyonnaise est sans faille. Puel se permet même de faire tourner en décidant de préserver Toulalan et Gomis à la 64e. Si les Sochaliens ne lâchent rien dans ce match, le coeur n'y est sensiblement plus. Ajoutez à cela, un Lloris imperturbable dans les buts lyonnais et un Lisandro Lopez, opportuniste qui profite de la moindre faute d'inattention de l'arrière-garde sochalienne pur y aller de son but (4-0) à la 81e, et cela nous amène à un score final sans appel en faveur d'une formation lyonnaise solidaire qui confirme son étincelant état de forme du moment...