Bastia privé de Furiani

  • A
  • A
Bastia privé de Furiani
Partagez sur :

Comme on pouvait s'y attendre, le club corse devra se passer de son stade pour plus d'un mois, suite aux incidents qui ont marqué la rencontre Bastia-Lens du 15 octobre dernier. La LFP a également sanctionné Samba Sow et Gilles Cioni, respectivement de deux et quatre matches de suspension. Enfin, Gabriel Cichero est suspendu à titre conservatoire, en attendant la fin de l'instruction de l'affaire.

Comme on pouvait s'y attendre, le club corse devra se passer de son stade pour plus d'un mois, suite aux incidents qui ont marqué la rencontre Bastia-Lens du 15 octobre dernier. La LFP a également sanctionné Samba Sow et Gilles Cioni, respectivement de deux et quatre matches de suspension. Enfin, Gabriel Cichero est suspendu à titre conservatoire, en attendant la fin de l'instruction de l'affaire. Des incidents qui coûtent cher. Le spectacle offert au public d'Armand-Cesari samedi dernier à la fin de Bastia-Lens (2-2), match comptant pour la 11e journée de Ligue 2, a contraint la Commission de discipline de la Ligue professionnelle de football à se montrer ferme. Jeudi soir, les membres de la dite Commission ont décidé de sanctionner l'enceinte corse. "En raison de la gravité des faits, caractérisant de très nombreux manquements du SC Bastia dans l'organisation et la gestion de la sécurité au cours du match, et de la multiplication des incidents depuis le début de la saison, la Commission décide de mettre le dossier en instruction et de suspendre le terrain du SC Bastia à titre conservatoire à compter du vendredi 21 octobre 2011", explique le communiqué. Il est ensuite précisé que les dirigeants lensois et bastiais sont convoqués le 24 novembre. Jusqu'à cette date, le stade situé à Furiani ne sera pas utilisable. L'équipe de Frédéric Hantz devra donc déménager provisoirement à l'occasion de Bastia-Arles-Avignon le 28 octobre (13e j.) sachant qu'elle dispute les deux journées suivantes successivement à Laval et Guingamp. Jérôme Rothen et compagnie pourraient retrouver leurs terres le 2 décembre face à Sedan (16e j.) mais tout dépend évidemment des suites de l'instruction. De son côté, Gabriel Cichero est également suspendu « à titre conservatoire ». Le défenseur des Sang et Or s'est rendu coupable d'une agression sur un dirigeant corse, Alain Seghi, dans les couloirs menant aux vestiaires, peu de temps après son expulsion pour avoir bousculé Pierre-Marie Geronimi, le président bastiais. Son coéquipier Samba Sow et le joueur du Sporting, Gilles Cioni, ont également vu rouge ce samedi après-midi. Ils écopent respectivement de deux et quatre matches de suspension. Gervais Martel trouve le sort de Samba Sow plutôt sévère. "Il ne fait qu'un croc-en-jambe qui mérite à peine un carton jaune. Derrière, il ne répond pas à la mêlée qui suit cette faute. Il a un comportement qui est irréprochable. A la limite, je m'attendais plutôt à ce qu'on lui retire son carton rouge, " juge le président lensois sur le site officiel du club nordiste. Concernant Cichero, Martel estime qu'il est le "bouc émissaire d'un mauvais film qui s'est mal terminé. Tout cela parce qu'il y a eu de la peur de la part de nos joueurs, et de la peur de sa part. Il a eu une mauvaise réaction qu'évidemment je ne défends pas. Mais cette mauvaise réaction, il faut l'analyser dans le contexte du match." La LFP tiendra-t-elle compte d'éventuelles circonstances atténuantes ? Réponse le 24 novembre.