Bastia en quête de stabilité

  • A
  • A
Bastia en quête de stabilité
Partagez sur :

Battu à Reims (1-0) lors de la 8e journée, Bastia est rentré dans le rang après un excellent début de saison. Contre Angers ce vendredi, les joueurs de Frédéric Hantz doivent réagir et renouer avec la victoire afin de se rapprocher du trio de tête.

Battu à Reims (1-0) lors de la 8e journée, Bastia est rentré dans le rang après un excellent début de saison. Contre Angers ce vendredi, les joueurs de Frédéric Hantz doivent réagir et renouer avec la victoire afin de se rapprocher du trio de tête. En coulisses comme sur le terrain, la semaine a été agitée à Bastia. Après une saison passée dans l'anonymat du National, le club corse retrouve les joies et les peines d'un club de L2. Tout commence lundi dernier avec la colère des dirigeants, autour du président Pierre-Marie Geronimi. En cause, le comportement des délégués de la rencontre Bastia-Monaco (1-1) du 16 septembre jugé "indigne, intolérable et douteux". Le penalty refusé par l'arbitre Hervé Piccirillo et le carton rouge de Toifilou Maoulida en fin de match n'ont pas été digérés côté bastiais. L'affaire ne s'arrête pas là puisque le Sporting Club de Bastia a décidé jeudi de porter plainte contre Jacques Fiore, le délégué principal de la rencontre. Tenu en échec par le club de la Principauté, Bastia ne s'est pas remis de cette histoire et s'est incliné mardi à Reims (1-0) face au leader du championnat. "Notre série commence à devenir inquiétante", a déclaré l'entraîneur corse Frédéric Hantz en conférence de presse à l'issue de la défaite, la troisième en cinq journées. Après avoir réussi son come-back à ce niveau, trois victoires en autant de rencontres et une place de leader à la clé, Bastia est sur une série en cours de cinq matchs sans victoire en championnat, le dernier succès remontant au 12 août dernier face au Mans (1-0). "Spontanéité et simplicité dans le jeu" Avec seulement trois points d'avance sur Guingamp, 18e et premier relégable, Bastia se retrouve aujourd'hui dans une situation embarrassante. Car après un début de saison tonitruant symbolisé par la réussite de Suarez (4 buts), les Corses marquent le pas et n'ont inscrit que deux buts lors des cinq dernières rencontres. Dominateurs dans le jeu, les Corses sont en revanche inefficaces depuis plusieurs semaines. "Les points perdus ne se rattrapent pas et nous sommes dans un métier où il faut concrétiser", a d'ailleurs constaté Frédéric Hantz sur le site du quotidien Corse-Matin. Pour tenter de retrouver le chemin du but et de la victoire, l'entraîneur corse pourra compter sur le retour de Toifilou Maoulida. Expulsé à Reims, l'ancien lensois devrait retrouver une place de titulaire face au SCO d'Angers, dixième du classement et qui a ramené un bon point de son déplacement à Lens (0-0). Frédéric Hantz a évoqué sur le site officiel du club la nécessité d'un retour vers de la "spontanéité" et de la "simplicité dans le jeu pour retrouver de l'efficacité devant le but." Un discours qui devra être appliqué dès vendredi à Furiani contre Angers, un match que Frédéric Hantz considère déjà comme un tournant. "La réception d'Angers sera très importante par rapport à ce que l'on peut espérer dans ce championnat d'ici décembre", précise-t-il pour Corse-Matin. Aux joueurs bastiais de répondre aux exigences de leur entraîneur.