Bastia de retour sur le podium

  • A
  • A
Bastia de retour sur le podium
Partagez sur :

Après une série de cinq matches sans victoire, dont trois défaites concédées à l'extérieur, Bastia a relancé la machine. Tombeurs d'Angers il y a dix jours (3-1), les Corses ont signé une deuxième victoire de rang lundi, en clôture de la 10e journée, sur la pelouse de Boulogne-sur-Mer (1-3) qui les propulse sur le podium. Les Nordistes sont eux scotchés à l'autre bout du classement.

Après une série de cinq matches sans victoire, dont trois défaites concédées à l'extérieur, Bastia a relancé la machine. Tombeurs d'Angers il y a dix jours (3-1), les Corses ont signé une deuxième victoire de rang lundi, en clôture de la 10e journée, sur la pelouse de Boulogne-sur-Mer (1-3) qui les propulse sur le podium. Les Nordistes sont eux scotchés à l'autre bout du classement. "Le plus important sur ce match-là, c'est qu'on continue à avancer dans le jeu et qu'on devienne efficace à l'extérieur." Frédéric Hantz a été entendu par ses joueurs. Très séduisants depuis le début de la saison mais inefficaces lors de leurs trois dernières sorties loin de l'île de Beauté, au Havre (2-0), à Troyes (1-0) et à Reims (1-0), toutes sanctionnées par des défaites, les Corses ont retrouvé lundi le chemin des filets à l'extérieur. A trois reprises. Suffisant pour s'imposer à Boulogne-sur-Mer (1-3), une deuxième victoire de rang qui permet au Sporting de grimper à la troisième place du classement, à cinq longueurs du leader rémois et à deux points de Clermont tandis que les Nordistes n'échappent à la dernière place qu'à la faveur d'un meilleur classement du fair-play que l'AS Monaco. "On a été efficaces, tant offensivement que défensivement", appréciait Toifilou Maoulida à chaud devant les caméras d'Eurosport. Opportuniste surtout pour ouvrir le score, Harek, au sol et en position de hors-jeu au moment de la frappe de Périatambée repoussée par Gurtner, se relevant rapidement pour mettre le ballon au fond des filets (21e, 0-1). Un but qui n'aurait pas dû être validé par l'arbitre mais qui est alors loin d'être immérité pour les Bastiais, auteurs d'une "première demi-heure solide" comme le relevait Jérôme Rothen, l'un des patrons de cette équipe. Maoulida, mis en échec par Gurtner (26e), ou Diallo, un poil trop court sur un centre de Rothen (37e), n'auront pas concrétisé cette domination. Et avant la pause, Boulogne-sur-Mer égalisait par Allart, bien servi par Reset (43e, 1-1). Un simple accroc pour le Sporting qui remettait la main sur le match au retour des vestiaires grâce à Choplin à la réception d'une subtile remise de la tête de Maoulida (65e, 1-2). Les Corses validaient définitivement leur deuxième victoire à l'extérieur de la saison juste avant la fin du temps réglementaire en inscrivant un troisième but par Diallo (89e, 1-3). "On en avait marre de revenir bredouilles de nos déplacements, surtout que ce n'était pas toujours mérité", soufflait Rothen. Troisième, Bastia peut-il voir plus loin et viser une deuxième montée et deux ans ? "Il ne faut pas s'enflammer", tempérait Maoulida. "C'est trop tôt pour le dire, renchérissait Rothen. Je n'ai pas senti d'équipes au-dessus de nous depuis le début de la saison. On est solide à toutes les lignes. Mais on a un groupe jeune et on va avoir des matches difficiles. C'est là qu'il faudra aller chercher des points."