Bastareaud retrouve sa place

  • A
  • A
Bastareaud retrouve sa place
@ Reuters
Partagez sur :

VI NATIONS - Le trois-quarts centre débutera la rencontre face à l'Angleterre, samedi.

VI NATIONS - Le trois-quarts centre débutera la rencontre face à l'Angleterre, samedi. On ne change pas une formule qui gagne. Marc Lièvremont a fait sien cet adage quatre jours avant le rendez-vous entre la France et l'Angleterre lors de la 5e et ultime journée du tournoi des VI Nations édition 2010, samedi au Stade de France. Comme attendu, le sélectionneur national et son staff, réunis au centre de Marcoussis mardi, ont choisi de reconduire un XV titulaire quasi identique à celui victorieux face à l'Italie (46-20), dimanche dernier, à l'exception du retour de Mathieu Bastareaud préféré à David Marty. Le trois-quarts centre du Stade Français, titularisé lors des trois premiers matches du Tournoi remportés par les Français en Ecosse (18-9), face à l'Irlande (33-10) et au pays de Galles (26-20), avait été laissé au repos face la Squadra Azzurra en raison d'une légère contracture au mollet droit. "On n'oublie pas tout ce qu'a fait Mathieu depuis le début du Tournoi même si David a réalisé une très belle performance (face à l'Italie, ndlr)", a expliqué Lièvremont en référence aux deux essais inscrits par le joueur de Perpignan face aux Italiens. "On avait tenu à faire souffler Mathieu. C'est une forme de logique de le revoir", a justifié le technicien français. Le Grand Chelem en ligne de mire Autre incertitude qui pouvait peser sur la composition du XV tricolore, la reconduction ou non de Marc Andreu ou le retour de Julien Malzieu à l'aile. C'est finalement le Castrais qui aura sa chance d'entrée de jeu face aux Anglais. "Il y a eu débat entre Marc Andreu et Julien Malzieu, et nous avons opté pour le punch et les qualités défensives de Marc", a indiqué Marc Lièvremont offrant là sa deuxième titularisation au Varois. Ecrasée par la puissance du XV de la Rose, l'an passé à Twickenham (34-10), la France, seule nation encore invaincue dans le Tournoi 2010, tentera d'inverser une tendance qui lui est peu favorable face aux Anglais depuis plusieurs années puisqu'à l'exception de deux matches de préparation à la Coupe du monde 2007, ces derniers n'ont plus perdu en match officiel contre les Français depuis le Tournoi 2006 et une lourde défaite au Stade de France (31-6). Samedi, lors du "crunch" à Saint-Denis, nul doute que la perspective de réaliser le neuvième Grand Chelem de son histoire gonflera la motivation du XV de France dont, par ailleurs, la victoire finale ne peut plus désormais être contestée que par l'Irlande. Le XV du Trèfle devra cependant, pour conserver son titre, espérer, outre une défaite des Français, s'imposer largement face à l'Écosse, les Irlandais accusant un retard de 50 points par rapport aux Tricolores (+64 contre +14). Le XV de France: Poitrenaud - Palisson, Bastareaud, Jauzion, Andreu - Trinh-Duc, Parra - Bonnaire, Harinordoquy, Dusautoir - Nallet, Pierre - Mas, Servat, Domingo. Remplaçants: Malzieu, Marty, Yachvili, Lapandry, Chabal, Poux, Szarzewski. 23e homme: Baïocco.