Baskets interdites, pub assurée

  • A
  • A
Baskets interdites, pub assurée
@ Athletic propulsion labs
Partagez sur :

NBA - Un modèle de basket a été interdit en raison de l'avantage technologique qu'il propose.

En 1989, Reebok explosait sur le marché de la chaussure de sport avec son fameux "Pump". Ce procédé, autant commercial que technologique (le fameux coussin d'air intégré), a marqué toute une génération et révolutionné les stratégies marketing des marques de sport. Vingt ans plus tard, Athletic Propulsion Labs, une société créée par deux frères, anciens basketteurs passés par l'Université de Californie du Sud, tente de refaire le coup.

"La majorité des marques de sport concentre leurs recherches sur l'absorption des chocs et l'amortie", explique la marque sur son site. "Même si c'est important, cela ne permet pas d'augmenter la détente verticale d'un athlète". Evidemment, Athletic Propulsion Labs a la solution : le Load n' Launch system. "La technologie elle-même dispose d'un dispositif unique qui sert de "rampe de lancement", logé dans une cavité à l'avant de la chaussure, ce qui comprime (la "charge" phase) et puis le relâche (la phase de "lancement") que l'athlète exerce une force sur le devant du pied."

Découvrez cette chaussure en vidéo :

Mais pour créer le buzz autour de ce nouveau modèle, la marque, un "nain" commercial par rapport à des mastodontes tels que Nike, Reebok ou Adidas, avait besoin d'un petit coup de pub. La NBA s'en est chargée. La Ligue pro de basket aux Etats-Unis, qui ne badine pas avec les règlements, a interdit le port de ces chaussures. Pas question d'être confronté à une affaire de "dopage technologique" semblable aux fameuses combinaisons en natation.

"Conformément aux règles de la Ligue, les joueurs ne peuvent pas porter une chaussure qui crée un avantage", souligne la NBA dans un communiqué. Un avantage, la marque n'a pas tardé à en tirer un de cette interdiction. Sur son site, un message en rouge "Banned by the NBA" (interdit par la NBA) barre désormais la photo de la chaussure, qui, si elle est interdite en NBA, est bel et bien autorisée à la vente pour les joueurs du dimanche ou des playgrounds. Vous pouvez donc l'acquérir sur le site pour la modique somme de... 300 dollars, soit un peu plus de 210 euros. La technologie a un prix.