Bartoli vers le forfait ?

  • A
  • A
Bartoli vers le forfait ?
Partagez sur :

Marion Bartoli s'est inclinée en finale du tournoi de Strasbourg, face à Andrea Petkovic. Plus que cette information brute, pas alarmante en tant que telle, c'est la manière de cette défaite qui pose beaucoup de questions. A la veille de Roland-Garros, la Française a en effet abandonné (6-4, 1-0 ab.), touchée à la cuisse gauche. Forcément, c'est inquiétant.

Marion Bartoli s'est inclinée en finale du tournoi de Strasbourg, face à Andrea Petkovic. Plus que cette information brute, pas alarmante en tant que telle, c'est la manière de cette défaite qui pose beaucoup de questions. A la veille de Roland-Garros, la Française a en effet abandonné (6-4, 1-0 ab.), touchée à la cuisse gauche. Forcément, c'est inquiétant. Marion Bartoli n'a jamais été resplendissante sur terre battue. Mais son parcours cette semaine à Strasbourg donnait, pour une fois, envie d'y croire, à la veille du début de Roland-Garros. Ce sera peut-être en vain, puisque la numéro un française, touchée à la cuisse gauche, a dû abandonner en finale du tournoi alsacien face à l'Allemande Andrea Petkovic (6-4, 1-0 ab.). "Ma blessure s'est rapidement aggravée, et je ne pouvais pas continuer, a déclaré la Française sur le site du tournoi alsacien. C'est dommage et décevant. J'espère être prête pour Roland-Garros." Tête de série numéro un, Bartoli n'avait pas concédé le moindre set jusqu'à samedi. Et même si le pedigree de ses adversaires n'était pas non plus extraordinaire, avec les éliminations successives de Date-Krumm (6-2, 6-1), Baltacha (forfait), Hradecka (6-2, 6-3) et Medina Garrigues (6-1, 6-2), la 11e joueuse mondiale s'était créée une vraie dynamique. Las, ce forfait, et la grimace de la Française au moment de jeter l'éponge, n'annoncent pas grand-chose de bon en vue de Roland-Garros, où Bartoli a été placée dans une partie de tableau relativement avantageuse. En tout cas jusqu'aux huitièmes de finale et un éventuel affrontement avec Samantha Stosur. Un handicap, quoi qu'il arrive "Mon niveau sur terre battue s'est rapproché de mon niveau sur dur", affirmait Bartoli au quotidien L'Alsace, jeudi après son quart victorieux face à Hradecka. Après avoir réussi le break d'entrée dans la première manche contre Petkovic, la finaliste de Wimbledon 2007 a plié, petit à petit, sous les coups de boutoir de l'Allemande. Soignée à l'aide d'un bandage, à 5-4 en faveur de Petkovic dans le premier set, Bartoli n'a pas voulu prendre de risque inutile et s'est arrêtée après avoir essayé un jeu de plus dans la deuxième manche. Pas certain que ça suffise, toutefois... D'ici son premier tour de Roland-Garros, programmé contre la Géorgienne Anna Tatishvili, le délai de rétablissement est court, forcément. Même si les organisateurs du Grand Chelem parisien avaient la bonne idée de faire jouer son match le mardi et que Bartoli répondait quand même présent porte d'Auteuil, cette alerte musculaire ne sera pas neutre sur un tournoi de quinze jours. Le forfait, bien sûr, n'est pas à exclure. Mais l'occasion n'a jamais été aussi belle de jauger véritablement son nouveau niveau sur terre battue, surtout devant son public. Alors...