Bartoli, le trou noir

  • A
  • A
Bartoli, le trou noir
Partagez sur :

Après avoir tenu tête à Victoria Azarenka au premier set, Marion Bartoli a perdu le fil de son quart de finale à Tokyo. La Française, qui menait 5-4, a ensuite laissé filer neuf jeux d'affilée avant de s'incliner 7-5, 6-0. Elle n'aura néanmoins pas perdu son temps au Japon, faisant un pas de plus vers le Masters. Tout se jouera la semaine prochaine sur les courts de Pékin.

Après avoir tenu tête à Victoria Azarenka au premier set, Marion Bartoli a perdu le fil de son quart de finale à Tokyo. La Française, qui menait 5-4, a ensuite laissé filer neuf jeux d'affilée avant de s'incliner 7-5, 6-0. Elle n'aura néanmoins pas perdu son temps au Japon, faisant un pas de plus vers le Masters. Tout se jouera la semaine prochaine sur les courts de Pékin. Marion Bartoli a sans doute encore pu mesurer, jeudi à Tokyo, l'écart qui la sépare des meilleures joueuses sur le plan physique. Tennistiquement, la Française a prouvé pendant un set qu'elle était tout à fait capable de rivaliser avec Victoria Azarenka, n°3 mondiale, contre laquelle elle menait 5-4 après trois quarts d'heure de jeu. Puis, soudain, extinction des feux chez l'Auvergnate. Comme cela lui arrive encore trop fréquemment, Bartoli a calé, et pas qu'un peu, ne réussissant plus à marquer le moindre jeu. Alors que tout laissait croire en début de partie qu'elle allait pouvoir tenir tête à la Biélorusse, voire mieux, elle a finalement concédé une défaite sèche (7-5, 6-0). Décevant forcément car les maux sont connus. En progression cette année, la Française sait ce qu'elle doit encore travailler pour franchir un dernier palier, même si elle concède elle-même ne pas pouvoir rattraper entièrement son retard sur le plan physique. Sur le court ce jeudi, la différence était nette face à une Azarenka toujours très puissante et capable de très bien se déplacer. Tout n'est néanmoins pas mauvais pour Bartoli, loin de là. En atteignant les quarts de finale à Tokyo elle a effectué un pas de plus vers le Masters de fin d'année. Grâce aux 225 points empochés au Japon, la Française, actuellement accrochée à la dernière place qualificative pour Istanbul, a mis ses deux dernières poursuivantes, Andrea Petkovic et Francesca Schiavone, à distance respectable. Avant de se rendre à Pékin, où tout se jouera la semaine prochaine, elle possède désormais respectivement 555 et 683 points d'avance sur l'Allemande et sur l'Italienne. Quand on sait que 1000 points seront offerts à la gagnante en Chine, là où Petkovic et Schiavone feront leur retour (elles ne jouaient pas cette semaine), on se dit que Bartoli est très bien partie pour se qualifier pour la première fois au Masters sans avoir à attendre un quelconque désistement.