Bartoli écoeure Serena

  • A
  • A
Bartoli écoeure Serena
Partagez sur :

Grandiose Marion Bartoli. La Française a réussi la prouesse de battre Serena Williams (6-3, 7-6), la double tenante du titre, ce lundi pour se hisser en quarts de finale de Wimbledon. La 9e mondiale, impressionnante face à l'ex-reine du circuit, aura une belle carte à jouer contre l'Allemande Sabine Lisicki. A Tsonga de l'imiter désormais, sachant que Gasquet a plié devant Murray (7-6, 6-3, 6-2) et que Llodra n'a pas fait mieux devant Djokovic (6-3, 6-3, 6-3)..

Grandiose Marion Bartoli. La Française a réussi la prouesse de battre Serena Williams (6-3, 7-6), la double tenante du titre, ce lundi pour se hisser en quarts de finale de Wimbledon. La 9e mondiale, impressionnante face à l'ex-reine du circuit, aura une belle carte à jouer contre l'Allemande Sabine Lisicki. Marion Bartoli a vu son "rêve devenir réalité" lundi à Wimbledon. La Française l'a dit elle-même à peine sortie du court n°1, sa victoire face à Serena Williams, décrochée après 1h57 d'efforts, est "la plus belle" de sa carrière. Plus belle que celle contre Justine Henin, en demi-finale ici-même il y a quatre ans. Parce que l'Américaine est selon elle "probablement l'une des plus grandes championnes du tennis féminin." Pour leur troisième rendez-vous professionnel, c'est pourtant la Française qui s'est comportée comme tel, en livrant un match plein de la première à la dernière balle. Et si la partie aurait très bien pu se prolonger dans un troisième set, c'est au final assez logique que la chef de file du tennis tricolore ait plié l'affaire avant. Avant de croiser la route de la double tenante du titre, quadruple lauréate sur le gazon de Londres mais aussi absente du circuit pendant presqu'un an avant de revenir il y a deux semaines, Bartoli avait déclaré ne pas vouloir s'intéresser à son adversaire, pour ne pas se laisser écraser par le poids de la réputation de l'ancienne n°1 mondiale. Elle y est parvenue sans mal, montrant dès l'entame de la partie qu'elle était parfaitement dans sa bulle, prête à livrer un gros combat du fond du court. Pendant les cinq premiers jeux, les deux joueuses ont fait jeu égal, bien que Serena montrait déjà, par le biais de quelques fautes directes, que la cadence dans l'échange imposée par la Française lui posait problème. Au sixième jeu, la native du Puy-en-Velay sautait sur sa première occasion pour s'emparer du service adverse (4-2). Un break suffisant pour empocher la première manche, Bartoli restant ensuite impériale sur sa mise en jeu même si elle attendait sa sixième balle de set pour conclure (6-3). "J'ai joué un excellent tennis" Plus équilibrée, la deuxième manche voyait les deux joueuses remporter leurs engagements jusqu'à 5 partout. C'est le moment, idéal, que choisissait la 9e joueuse mondiale pour ravir pour la deuxième fois de l'après-midi le service de la cadette des Sisters. Mais au moment de servir pour sa place en quarts de finale, malgré trois balles de match, Bartoli céda pour la première fois sa mise en jeu. Au pire moment. Poing serrée, Serena reprenait espoir, elle qui si souvent a su se sortir de situations désespérées dans sa carrière. A 6 points à 5 pour la Française, elle servait le plomb pour écarter une quatrième balle d'élimination. Mais elle ne pouvait rien sur la cinquième, quand la Française réussissait le lob de la victoire (7-6 [6]). "C'était dur de revenir sur le court aujourd'hui, expliquait Bartoli en référence à ses deux marathons livrés vendredi et samedi. Mais j'ai joué un excellent tennis, on verra comme je serai physiquement demain.""Fière d'être en quarts de finale", Bartoli aura une belle carte à jouer au prochain tour, dès mardi donc, où elle retrouvera Sabine Lisicki. L'Allemande, très puissante, a des atouts à faire valoir mais l'expérience de ces grands rendez-vous sera du côté de la Française, finaliste ici-même en 2007. Elle ne rêve désormais plus que de faire bégayer l'histoire, avec un dénouement différent évidemment.