Barrichello en chasse

  • A
  • A
Barrichello en chasse
Partagez sur :

Auteur de sa première victoire cette saison le week-end dernier en Espagne, Rubens Barrichello s'avance comme une potentielle menace pour Jenson Button dans la course au titre. Le Brésilien espère bien grappiller de nouveaux points sur son coéquipier bien loin de ses performances premières.

Auteur de sa première victoire cette saison le week-end dernier en Espagne, Rubens Barrichello s'avance comme une potentielle menace pour Jenson Button dans la course au titre. Le Brésilien espère bien grappiller de nouveaux points sur son coéquipier bien loin de ses performances premières.Alors que le championnat du monde entrera dans son dernier tiers ce week-end en Belgique, le Grand Prix d'Europe disputé le week-end dernier à Valence a redistribué les cartes en tête du classement des pilotes. Si Sebastian Vettel et Mark Webber faisaient figure jusqu'alors de principaux adversaires à Jenson Button, les pilotes Red Bull semblent avoir abandonné ce statut à Rubens Barrichello, vainqueur en Espagne de son premier Grand Prix de la saison. Revenu à 18 points de son coéquipier Jenson Button, au classement, à six courses de la fin de la saison, le Brésilien estime désormais "très, très, possibles" ses chances de conquérir un premier titre mondial, graal derrière lequel il court depuis une quinzaine d'années maintenant.D'autant que l'Anglais est victime depuis les quatre derniers rendez-vous d'un ralentissement surprenant, incapable de faire mieux que cinquième en course alors qu'il détenait au soir du Grand Prix de Turquie, son dernier succès, une marge de 26 points sur Barrichello, 32 sur Vettel et 33,5 sur Webber. Si le retour en force des McLaren Mercedes et le manque de fiabilité du moteur Renault l'ont mis à l'abri d'un retour plus prononcé de Red Bull, le nouveau chouchou du public britannique voit sa marge de manoeuvre considérablement réduite.Button inquiet pour ses pneumatiquesReste que le week-end à venir ne s'annonce pas de tout repos pour Button qui, à l'instar de son coéquipier, craint une mauvaise tenue de ses pneumatiques sous la relative fraîcheur des températures annoncées en Belgique (20°C). Les Red Bull, très à l'aise sur les tracés rapides sauront-elles en profiter pour ne pas réduire le suspense pour le titre mondial à un duel entre Button et Barrichello ? La fiabilité du moteur Renault, qui a cassé deux fois sur la monoplace de Vettel en Espagne, au point que l'écurie autrichienne semble vouloir faire de Mercedes son motoriste la saison prochaine, sera l'une des clés de cette énigme.