Barras à la traîne

  • A
  • A
Barras à la traîne
Partagez sur :

Champion d'Europe l'été dernier à Barcelone, Romain Barras aura bien du mal à s'illustrer à l'échelle planétaire. Le Français est 16e à mi-parcours du décathlon des championnats du monde de Daegu alors que l'intégralité des médailles en jeu samedi a été raflée par le Kenya, auteur d'un triplé sur le marathon et le 10 000 m féminins.

Champion d'Europe l'été dernier à Barcelone, Romain Barras aura bien du mal à s'illustrer à l'échelle planétaire. Le Français est 16e à mi-parcours du décathlon des championnats du monde de Daegu alors que l'intégralité des médailles en jeu samedi a été raflée par le Kenya, auteur d'un triplé sur le marathon et le 10 000 m féminins. Le conte de fées vécu par Romain Barras à Barcelone appartient bien au passé. S'il a achevé sa première journée du décathlon des championnats du monde de Daegu sur des bases similaires à son meilleur décathlon de l'année et ces 8117 points totalisés aux championnats de France d'Albi, le champion d'Europe du décathlon ne pointe qu'au 16e rang à mi-parcours, avec 4062 unités au compteur. La faute à un début de journée poussif, le Calaisien réalisant 11"20 sur 100 mètres, et 7,06 m à la longueur, deux épreuves dont il n'est pas spécialiste, avant de signer 14,92 m au poids. Le Tricolore a ensuite redressé la barre à la hauteur en franchissant 1,99 m, prenant la troisième place de son concours derrière l'Américain Trey Hardee et le Canadien Damian Warner (2,02 m). Le 400 m l'a ensuite vu terminer 2e de sa série en 49''50. 7e des Mondiaux en 2005 et 12e en 2009, Barras n'a plus que cinq épreuves pour essayer d'intégrer le top 10 planétaire et surtout titiller les 8200 points, synonymes de qualification pour les prochains Jeux olympiques. Marathon (D): Triplé pour le Kenya Privées de podium à Berlin en 2009, les Kényanes ont pris une revanche éclatante en trustant littéralement le podium du marathon des Mondiaux de Daegu. Edna Kiplagat a décroché samedi la première médaille d'or décernée en Corée du Sud. A 31 ans, elle a devancé ses compatriotes Priscah Jeptoo et Sharon Cherop. 10 000 m (D): Nouveau triplé kenyan, Daunay 12e La razzia du Kenya sur les championnats du monde d'athlétisme à Daegu se poursuit. Après le triplé kenyan ce samedi matin sur le marathon dames, le 10 000 m dames a une nouvelle fois offert le spectacle d'un carton plein du Kenya. La victoire est revenue à Vivian Jepkemoi Cheruiyot, dans un temps de 30'48''96. Suivent ses compatriotes Sally Kipyego et Linet Chepkwemoi Masai. L'unique Française engagée dans cette finale, Christelle Daunay, a terminé 12e en 32'22''20. "Dès le 5e kilomètre, je me suis retrouvée seule. Après dan s la tête c'était difficile, a expliqué la Française au micro de France Télévisions. Je commençais à être asphyxiée par la chaleur. Je savais que ça allait être difficile pour le record de France." Longueur (D): Lesueur passe à la trappe C'est déjà terminé pour Eloyse Lesueur à Daegu. La jeune Française (22 ans) n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale de la longueur, mordant ses deux premiers essais avant d'effectuer un troisième saut à 6,22 m, insuffisant pour rentrer en finale. Parmi les principales qualifiées, on retrouve Maurren Higa Maggi, Brittney Reese ou encore Nastassia Mironchyk-Ivanova. 400 m (D): Ohuruogu disqualifiée en séries Championne du monde 2007 et surtout championne olympique 2008 du 400 mètres dames, Christine Ohuruogu ne sera pas sacrée cette année à Daegu. La Britannique, auteur de performances médiocres depuis le début de l'année, a été disqualifiée dès les séries en raison d'un faux-départ. Sanya Richards-Ross, Novlene Williams-Mills (51"30), Allyson Felix (51"45), Anastasiya Kapachinskaya (51"43) et Rosemarie Whyte (51"38) ont tiré leur épingle du jeu. Amantle Montsho a réalisé le meilleur temps (50"95).