Barcella proche de la rupture

  • A
  • A
Barcella proche de la rupture
Partagez sur :

Présentée par le staff médical du XV de France comme une simple déchirure du biceps gauche, la blessure de Fabien Barcella pourrait être finalement une rupture totale du tendon du coude gauche qui, malgré l'espoir chevillé au corps meurtri du Biarrot, devrait le contraindre à renoncer à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (9 sept.-23 oct.). Une issue à laquelle le pilier refuse pourtant encore de se résoudre.

Présentée par le staff médical du XV de France comme une simple déchirure du biceps gauche, la blessure de Fabien Barcella pourrait être finalement une rupture totale du tendon du coude gauche qui, malgré l'espoir chevillé au corps meurtri du Biarrot, devrait le contraindre à renoncer à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (9 sept.-23 oct.). Une issue à laquelle le pilier refuse pourtant encore de se résoudre. "On sortait d'une bonne séance en opposition et il s'est blessé sur un exercice anodin. J'étais assez catastrophé. Ça m'a vraiment contrarié car il était apte pour disputer les deux matchs contre l'Irlande et il a besoin de jouer." A lire Marc Lièvremont évoquer ce dimanche dans les colonnes de Sud-Ouest les circonstances de la rechute de Fabien Barcella, touché au bras gauche en fin de semaine dernière, sur les terrains du CNR de Marcoussis, on frémissait pour tout dire et on s'interrogeait autant sur la gravité de la blessure que sur la nouvelle indisponibilité d'un joueur que la malchance n'en finit plus d'accabler. A l'évidence, le cas du pilier biarrot, à nouveau à l'arrêt, préoccupait au plus haut point le sélectionneur des Bleus: "L'interrogation, c'est effectivement celle-là. La blessure au biceps de Fabien Barcella, le condamne-t-elle ? C'est un gros coup dur." Mais alors que le staff avait initialement diagnostiqué une déchirure du biceps gauche, le joueur lui-même a révélé ce lundi souffrir en fait d'une rupture du tendon du coude gauche. "Il ne s'est en fait pas arraché, mais coupé en deux. Les spécialistes m'ont conseillé de ne pas me faire opérer, une cicatrisation pourrait être rapide. Les chirurgiens avaient rarement vu ça", a expliqué le joueur, lundi, sur L'Equipe TV. Une blessure qui compromet sérieusement ses chances de disputer le prochain Mondial, même si le pilier veut y croire. "J'attends les prochains entraînements pour prendre une décision. Il faut voir la tolérance de mon bras à la douleur. J'étais en train de revenir, j'ai été coupé dans mon élan. Mais j'ai eu de la chance dans mon malheur", lâche pour finir le Biarrot, qui espère même être de retour pour le second test-match face à l'Irlande, le 20 août prochain, à Dublin. Un espoir entretenu et partagé par son sélectionneur: "Il a une capacité à récupérer impressionnante et il y a la possibilité qu'il puisse jouer le deuxième match" Entre le courage d'un joueur, qui ne peut se résoudre après tant d'efforts consentis à renoncer à son rêve, et ce qui semble de plus en plus ressembler à un voeu pieu, Barcella est au bord de la rupture. A moins qu'elle ne soit déjà acquise.