Barcella, la tuile

  • A
  • A
Barcella, la tuile
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Le pilier international a été victime d'une rupture du tendon d'Achille.

TOP 14 - Le pilier international a été victime d'une rupture du tendon d'Achille. Terrible coup dur pour le Biarritz Olympique et avec pour l'équipe de France qui perdent pour les sept prochains mois au moins le pilier international Fabien Barcella. La probante victoire (30-22) du BO vendredi, à Aguiléra, en ouverture du Top 14 est gâchée par la nouvelle tombée ce samedi matin sur le site du club basque. Alors qu'il n'avait pas participé à la rencontre de championnat la veille, Barcella, qui prenait part à un match en opposition entre les espoirs et les internationaux, s'est sérieusement blessé. Le verdict est tombé, lourd, très lourd même, puisque l'ancien Auscitain souffre d'une rupture totale du tendon d'Achille de la jambe gauche et sera opéré dimanche matin. "Son indisponibilité sera d'au moins sept mois et nous n'envisageons pas de faire appel à un joker" a précisé la mort dans l'âme ce midi Laurent Rodriguez, directeur sportif du Biarritz Olympique Pays Basque. Sa Coupe du monde en danger A un peu plus d'un an de la prochaine Coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande, pour laquelle Barcella pouvait légitimement postuler, le contre-temps pourrait s'avérer fatal, le retour du pilier à la compétition dans les meilleurs délais n'étant prévu qu'en mars prochain, soit à quelques semaines seulement du coup d'envoi de la préparation du XV de France. Une blessure qui intervient alors que celui qui était considéré en 2009 au sortir de la tournée des Bleus en Nouvelle-Zélande comme le meilleur pilier gauche du monde tentait de revenir progressivement à son meilleur niveau après un premier coup dur la saison dernière. Devenu une référence à son poste, indispensable autant au BO qu'à l'équipe de France, le Biarrot était déjà fauché dans son élan en janvier dernier par une rupture du ligament croisé postérieur du genou gauche, synonyme de huit semaines et de forfait pour un Tournoi que les hommes de Lièvremont marqueront de leur empreinte et d'un Grand Chelem. Revenu in extremis en fin de saison, Barcella n'avait pu retrouver ses meilleures sensations à temps, contraint de vivre dans la peau d'une doublure l'épopée des Basques jusqu'en finale de la H-Cup. Aujourd'hui, le sort s'acharne avec cette grave lésion, dont fut victime avant lui un autre membre de la confrérie des "pilars", international lui aussi, Olivier Milloud. Le Berjallien, blessé il est vrai à un âge plus avancé, n'a jamais retrouvé depuis son meilleur niveau. A 26 ans, Barcella a de belles années devant lui, mais sa saison est, elle, d'ores et déjà plus que compromise.