Balotelli, le "rabat-joie"

  • A
  • A
Balotelli, le "rabat-joie"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Sifflé par le public, l'Interiste a troublé la fête face au Barça.

LIGUE DES CHAMPIONS - Sifflé par le public, l'Interiste a troublé la fête face au Barça. La demi-finale aller de Ligue des Champions entre l'Inter et le FC Barcelone (3-1) a offert un match dans le match, mardi. Celui qui a opposé une partie des supporters interistes à l'un de leurs joueurs, Mario Balotelli. Entré en fin de partie à la 75e minute, le jeune attaquant italien a eu la lourde charge de prendre le relais de Milito, auteur de deux passes décisives et d'un but. Force est de constater que Super Mario n'a guère soutenu la comparaison avec l'Argentin face au Barça. Il n'en fallait pas moins pour déclencher la colère des tifosi Nerrazzuri. Sans trop accabler son joueur, José Mourinho ne donnait cependant pas vraiment tort aux supporters interistes à l'issue de la rencontre. "Ils ont vu la même chose que moi, regrettait The Special One, l'équipe a tout donné, Milito et Pandev sont sortis avec des crampes, Chivu et Stankovic, qui sont entrés en jeu, ont tout donné aussi. Et puis on a vu Mario...". Conspué durant plus d'un quart d'heure, l'international espoir a multiplié les gestes d'humeur envers le public, proférant des insultes et jetant son maillot à terre au coup de sifflet final. Une prestation qui lui a valu d'hériter du qualificatif peu flatteur de "rabat-joie" dans les colonnes de la Gazetta Dello Sport. Materazzi se mêle à l'affaire Une attitude qui a semble-t-il également déplu à Marco Materazzi. "J'ai vu qu'à la fin du match, au lieu de célébrer la victoire avec toute l'équipe, il a suivi Balotelli dans le tunnel et l'a agressé, a témoigné Zlatan Ibrahimovic dans les colonnes de la Gazetta. "Je n'ai jamais rien vu de tel dans toute ma carrière. Je vais vous dire une chose, si j'étais à la place de Mario, je l'aurais frappé", a confié l'attaquant suédois. Ambiance. A son départ de San Siro, Mario Balotelli a également été pris à parti par des supporters alors qu'il quittait le parking souterrain du stade à bord de sa voiture a révélé la Gazetta. Découvrez des images de Mario Balotelli à son départ de San Siro: Pour d'aucuns considéré comme un grand espoir du football italien, Mario Balotelli connaît un début de carrière tourmenté alors qu'en raisons de ses origines ghanéennes, il a été victime à de nombreuses reprises de chants racistes lors de matches de Serie A. L'attaquant italien entretient également des relations houleuses avec son entraîneur José Mourinho qui l'a plusieurs fois mis à l'index pour son "manque de discipline". Récemment piégé lors de l'émission satirique italienne Striscia la notizia avec un maillot de l'AC Milan, le rival historique de l'Inter, le jeune attaquant semble bien s'être coupé de son propre public.