Balotelli a tout à prouver

  • A
  • A
Balotelli a tout à prouver
Partagez sur :

Après avoir choisi de se priver volontairement d'Antonio Cassano, en conflit ouvert avec son club de la Sampdoria de Gênes, le sélectionneur italien Cesare Prandelli a décidé d'appeler un autre enfant terrible du football transalpin, Mario Balotelli, pour le match amical prévu face à la Roumanie, mercredi à Klagenfurt en Autriche. Une occasion en or pour le joueur de City qui est attendu au tournant.

Après avoir choisi de se priver volontairement d'Antonio Cassano, en conflit ouvert avec son club de la Sampdoria de Gênes, le sélectionneur italien Cesare Prandelli a décidé d'appeler un autre enfant terrible du football transalpin, Mario Balotelli, pour le match amical prévu face à la Roumanie, mercredi à Klagenfurt en Autriche. Une occasion en or pour le joueur de City qui est attendu au tournant. A tout juste vingt ans, Mario Balotelli a encore tout l'avenir devant lui. Mais le jeune attaquant d'origine ghanéenne né à Palerme sait aussi qu'il est déjà attendu au tournant. Célèbre pour ses frasques et son caractère bien trempé, mais aussi souvent chahuté et pris à partie par les Tifosi, celui qui a fait toutes ses classes à l'Inter Milan, où il a évolué durant trois saisons inscrivant 28 buts en 86 matches disputés, a choisi de s'exiler cet été en Angleterre. Acheté par Manchester City pour près de 29 millions d'euros, Super Mario a connu un début de saison tronqué en raison d'une blessure au ménisque. Mais s'il n'a pour l'instant pris part qu'à cinq matches avec son nouveau club, il a déjà inscrit trois buts, dont un doublé face à West Brom (2-0), le 7 novembre dernier lors de la 11e journée de Premier League. Une performance en partie ternie par son expulsion suite à une altercation avec Youssouf Mulumbu qui lui a valu trois matches de suspension. Prandelli: "Un moment particulier pour lui" Alors qu'il tente de prendre peu à peu ses marques outre-Manche, Balotelli a été rappelé en sélection italienne par Cesare Prandelli qui l'a convoqué pour le match amical de mercredi face à la Roumanie, disputé à Klagenfurt en Autriche. Il réintègre ainsi la Squadra Azzurra, trois mois après avoir connu sa première sélection face à la Côte d'Ivoire en août dernier (0-1). Jusqu'à présent, le successeur de Marcelo Lippi avait systématiquement boudé l'ancien intériste, lui préférant Antonio Cassano. Ce dernier n'ayant plus joué depuis fin octobre pour avoir insulté le président de son club la Sampdoria de Gênes, qui a entamé une procédure de rupture de contrat, l'ancien technicien de la Fiorentina s'est décidé à rappeler le Citizen. Le sélectionneur transalpin n'a d'ailleurs pas hésité à lui mettre un peu la pression: "J'espère que Mario pourra répéter en sélection les excellentes performances qu'il réalise dans le championnat anglais. J'ai vu son sourire, il veut jouer. C'est un moment particulier de sa carrière" a confié Prandelli lors d'une conférence de presse retranscrite sur le site de la fédération italienne. Super Mario ne sera pas le seul à avoir une carte à jouer mercredi. Plus apparu en sélection depuis 21 mois, Alberto Aquilani qui retrouve peu à peu son niveau à la Juve, après une expérience cauchemardesque à Liverpool, a lui aussi fait son retour en sélection, alors que quatre nouveaux joueurs ont été appelés pour la première fois sous les couleurs de la Squadra: les défenseurs Federico Balzaretti (Palerme) et Andrea Ranocchia (Genoa), ainsi que les milieux Alessandro Diamanti (Brescia) et Cristian Ledesma (Lazio), qui est d'origine argentine. De son côté, Claudio Marchisio a dû renoncer, après avoir reçu un coup ce weekend lors de Juve-Roma.