Balmont: "Lyon aussi a la pression"

  • A
  • A
Balmont: "Lyon aussi a la pression"
Partagez sur :

Les Lillois abordent un match capital pour l'issue de leur saison, dimanche face à Lyon, lors de la 25e journée de Ligue 1. Après une défaite en championnat contre Montpellier et une élimination, ce jeudi, à Eindhoven en Ligue Europa, les Dogues veulent stopper cette spirale négative face à un rival pour le titre. Florent Balmont, ex-Lyonnais, en tête.

Les Lillois abordent un match capital pour l'issue de leur saison, dimanche face à Lyon, lors de la 25e journée de Ligue 1. Après une défaite en championnat contre Montpellier et une élimination, ce jeudi, à Eindhoven en Ligue Europa, les Dogues veulent stopper cette spirale négative face à un rival pour le titre. Florent Balmont, ex-Lyonnais, en tête. Florent, vous avez été éliminés de la Ligue Europa et votre entraîneur, Rudi Garcia, a fait tourner. Visiblement cette compétition n'était pas une priorité... C'est toujours décevant de se faire éliminer. On est des compétiteurs et on a toujours envie de passer. C'est dommage parce qu'on a montré un beau visage et cela s'est joué sur des détails. Les joueurs sur le terrain ont répondu présent. Mais bon, cette confrontation, on la perd à l'aller. Ils n'ont pas une seule occasion et ils en mettent deux sur la fin. Le fait d'avoir préservé beaucoup de joueurs à Eindhoven rajoute-t-il plus de pression sur ceux-ci qui évolueront contre Lyon ? Ce n'est pas parce que ça a tourné que l'on va gagner. Regardez contre Montpellier... C'est à nous de répondre. De toute façon, on est très motivé pour ce gros match mais aussi pour mettre fin à cette spirale négative. Et quoi de mieux que Lyon pour cela ? Finalement, eux aussi ont la pression. Pour gagner un titre, faut-il battre les gros ? C'est important de gagner contre Lyon déjà. Cette saison, on a du mal à battre les gros. Pour ce match, on a envie de montrer qu'on a progressé. "Lyon revient bien" Que vous a-t-il manqué contre les gros lors des matches aller ? On n'était pas forcément en plein boom lorsqu'on les a joués. On avait de bonnes choses mais des erreurs nous ont pénalisé. Avec Lyon, puis Lorient en Coupe de France et Marseille en championnat, est-ce la semaine la plus importante de la saison ? C'est une très bonne semaine, oui. Si on fait de bons résultats, cela sera un gros plus pour la confiance. Même en Coupe de France, on a envie de passer Lorient et de voir un peu plus loin. Avez-vous vu le match de Lyon contre le Real ? Oui. Qu'en avez-vous pensé ? C'était très costaud. Ils reviennent bien et feront le déplacement avec leurs qualités. Cela sera un match ouvert contre une très belle équipe. Vous n'aviez pas entamé le match comme titulaire à l'aller face à l'un de vos anciens clubs. La motivation doit être grande pour vous... Je suis très motivé pour ce match retour. A l'aller, je n'avais pas eu la chance de débuter le match. C'est toujours décevant mais il y a ce match retour. Vous assistez à la passe d'armes entre Claude Puel et Jean-Michel Aulas. Qu'est-ce que cela vous inspire ? Alors ça, c'est de leur côté. Aulas, on le connaît bien maintenant. Il veut sûrement rajouter du piment à cette rencontre. Un petit mot sur la situation de Nice, votre ancien club, qui lutte pour ne pas descendre. Que vous inspire la situation des Aiglons ? Je suis un peu inquiet. J'y ai passé quatre ans magnifiques. Ce qui m'inquiète le plus, c'est l'état d'esprit. On a gagné des matches avec ça. Cette saison, je ne ressens pas la même chose.