Ballan privé de Paris-Roubaix

  • A
  • A
Ballan privé de Paris-Roubaix
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Soupçonné de dopage, l'Italien a été écarté par précaution par son équipe.

CYCLISME - Soupçonné de dopage, l'Italien a été écarté par précaution par son équipe. Alessandro Ballan et son coéquipier chez BMC Mauro Santambrogio ont été suspendus par mesure de précaution par les dirigeants de la formation américaine. Cette décision survient après qu'une enquête sur le dopage en Italie a été lancée par le parquet de Mantoue, annonce ce vendredi le quotidien italien la Gazzetta dello Sport. Le procureur en charge des investigations, Antonio Condorelli, a révélé qu'une trentaine de personnes étaient impliquées, notamment des cadres de l'équipe Lampre comme le manager Giuseppe Saronni, ainsi que les coureurs Damiano Cunego et Alessandro Ballan. Par la voix de son président Jim Ochowicz, la formation BMC a pris des mesures préventives avec effet immédiat en suspendant à titre provisoire les deux coureurs visés. "Nous avons récemment appris que Ballan et Santambrogio sont l'objet d'une enquête des autorités italiennes en rapport avec une affaire datant de deux ans, époque durant laquelle ils appartenaient à la Lampre et n'étaient pas licenciés chez BMC, a-t-il précisé sur Cyclingnews. Nous espérons obtenir plus d'informations dans les prochains jours. En attendant, les deux coureurs sont suspendus de toute compétition, conformément à la politique adoptée au sein de l'équipe et au protocole UCI en matière de dopage. Cela ne détermine en aucun cas leur culpabilité auprès des autorités italiennes." Joint au téléphone par Cyclingnews, Ballan a déclaré qu'il n'avait "pas reçu de nouvelles de la part de l'équipe depuis la veille", ajoutant qu'il "respecterait la décision parce qu'il s'agit de [son] employeur". Conséquence directe: le champion du monde 2008 ne prendra pas le départ de Paris-Roubaix dimanche. Le coureur italien est déjà monté deux fois sur le podium, prenant la troisième place en 2006 et 2008.