Ballan dans la tourmente

  • A
  • A
Ballan dans la tourmente
Partagez sur :

L'étau se resserre autour d'Alessandro Ballan. Le champion du monde 2008, visé par la justice italienne dans l'enquête de Mantoue autour de l'équipe Lampre, a été suspendu par son actuelle formation, BMC, sur la foi "d'éléments nouveaux". Ce mardi, la Gazzetta dello Sport publie des conversations accablantes entre Ballan et un pharmacien.

L'étau se resserre autour d'Alessandro Ballan. Le champion du monde 2008, visé par la justice italienne dans l'enquête de Mantoue autour de l'équipe Lampre, a été suspendu par son actuelle formation, BMC, sur la foi "d'éléments nouveaux". Ce mardi, la Gazzetta dello Sport publie des conversations accablantes entre Ballan et un pharmacien. Nouveau rebondissement dans l'affaire de Mantoue. Alessandro Ballan et Mauro Santambrogio, deux anciens membres de l'équipe Lampre, visée par la justice italienne pour des faits datant de 2009, ont été suspendus provisoirement par leur actuelle formation, BMC. Les noms des deux coureurs étaient ressortis il y a une semaine mais Jim Ochowitz, le directeur général de l'équipe américaine, expliquait lundi dans un communiqué avoir reçu "de nouvelles informations" qui ont conduit à la suspension provisoire des deux coureurs italiens, "compte tenu de la politique de lutte anti dopage en vigueur au sein de l´équipe". Le Giro partira donc samedi sans eux, tout comme sans Mauro Da Dalto (Liquigas-Cannondale) et Marco Bandiera (Quick Step), et certainement Marzio Bruseghin (Movistar), lui aussi cité dans l'affaire de Mantoue. Ce mardi, la Gazzetta dello Sport publie sur son site Internet des documents accablant directement Alessandro Ballan, accusé par le journal italien d'avoir recours aux hormones de croissance, à l'EPO et aux transfusions sanguines. La Gazzetta dit s'appuyer sur des conversations interceptées par la police entre Ballan et Guido Nigrelli, un pharmacien ayant travaillé avec l'équipe Lampre entre 2008 et 2009. Voici ce qui est rapporté. Le 1er Avril 2009, à propos de l'hormone de croissance : Ballan : "Est-ce que c'en est " Nigrelli : "Oui, bien sûr" Ballan : "Comment je le prends ?" Nigrelli : "Par voie orale" Ballan : "Et tu en as en stock ?" Nigrelli : "Ce sera livré mardi" Rencontre avec le juge le 12 mai Le 6 avril 2009, Nigrelli aurait demandé à Fiorenzo Bonazzi s'il pouvait envoyer à Ballan "le traitement que nous avons déjà réalisé". Il s'agirait, selon le rapport de police, de transfusions sanguines. Le 20 avril 2009, Ballan et Nigrelli parle de l'EPO. Nigrelli : "Combien tu en as fait (d'injections) ?" Ballan : "C'est la cinquième" Enfin, le 4 mai 2009, Nigrelli parle de Ballan avec son coéquipier Daniel Pietropolli. "Sans les médicaments, Ballan n'aurait jamais réussi à faire ce qu'il a fait". Selon Cyclingnews, Ballan doit rencontrer le 12 mai prochain le juge de Mantoue, qui décidera alors de l'ouverture ou non d'un procès à l'encontre du champion du monde 2008. Mais le coureur italien aura du mal à y échapper.