Bahreïn bouleverse le calendrier

  • A
  • A
Bahreïn bouleverse le calendrier
Partagez sur :

Reporté en mars dernier, le Grand Prix de Bahreïn aura finalement lieu le 30 octobre. Le FIA a officialisé ce vendredi un changement de calendrier, impliquant le report du premier Grand Prix d'Inde, prévu initialement à cette date. Sakhir accueillera donc la F1 au coeur d'une tournée asiatique, précédé par le Grand Prix de Corée et suivi par celui d'Abu Dhabi. La manche indienne semble, elle, compromise.

Reporté en mars dernier, le Grand Prix de Bahreïn aura finalement lieu le 30 octobre. Le FIA a officialisé ce vendredi un changement de calendrier, impliquant le report du premier Grand Prix d'Inde, prévu initialement à cette date. Sakhir accueillera donc la F1 au coeur d'une tournée asiatique, précédé par le Grand Prix de Corée et suivi par celui d'Abu Dhabi. La manche indienne semble, elle, compromise. La FIA a donc tranché et pris une décision qui laisse un certain flou sur le calendrier 2011 de la Formule 1. Bernie Ecclestone peut être satisfait, le contrat passé avec le Bahreïn International Circuit et ses pétro-dollars sera bien honoré cette saison. Souvenez-vous ! En mars dernier, secoués par les troubles politiques dans le pays, les organisateurs étaient contraint d'annuler l'épreuve bahreïnie. Un coup terrible pour Ecclestone et la F1 puisque, comme l'an passé, Sakhir devait ouvrir en grand pompe la saison 2011. Depuis, la thèse de l'annulation pure et simple avait laissé la place à celle d'un simple report. Mais le calendrier ultra serré de la F1 avec ses dix-neuf Grand Prix encore programmés dont huit entre le 28 août et la fin novembre rendait difficile l'ajout d'une nouvelle manche en fin de saison. Au final, la FIA a voté à l'unanimité pour la réintégration de Bahreïn, une décision saluée par les organisateurs. "Ce sont de bonnes nouvelles pour tous à Bahreïn", a ainsi déclaré dans un communiqué Alzayani Zayed, le président du Circuit international de Bahreïn. "En tant que pays, nous avons connu une période difficile, mais la stabilité est revenue. Au nom de Bahreïn, je tiens à remercier Bernie Ecclestone, Jean Todt et la FIA et le reste de la communauté du sport automobile pour le soutien et la compréhension dont ils ont fait preuve pour nous cette année." L'Inde favorable à un report ? Mais c'est donc en déshabillant Pierre pour habiller Paul que la FIA est parvenue à réintégrer Bahreïn. Car, contrairement aux craintes de nombreuses équipes, les pilotes ne verront pas Sakhir avant Noël, allongeant un peu plus une saison interminable, mais bien le 30 octobre. Soit aux dates initialement prévues pour accueillir le tout premier Grand Prix d'Inde de l'histoire. Les derniers échos, provenant notamment de l'écurie locale Force India, indiqueraient que les travaux sur le Buddh International Circuit accuseraient un sérieux retard. Un report de cette première manche près de New Delhi ne serait donc pas mal accueillie par les organisateurs qui s'éviteraient ainsi de payer un chèque important à Bernie Ecclestone en cas de report de dernière minute. Le grand argentier de la F1, lui, verrait d'un bon oeil un tel report pour ne pas renouveler l'expérience cocasse du Grand Prix de Corée l'an passé, sur un tracé pas totalement terminé et en tout cas loin d'être prêt à recevoir les trombes d'eau tombées sur sa piste peu avant le départ. L'Inde pourrait ainsi être décalée à décembre pour satisfaire tout le monde... Sauf les écuries ! Le débat est loin d'être terminé.