Baala sur le fil

  • A
  • A
Baala sur le fil
Partagez sur :

L'une des plus grandes chances de médailles tricolores aux Mondiaux de Berlin, Mehdi Baala, a bien failli connaître une cruelle désillusion lundi en demi-finale du 1 500 m. Le Strasbourgeois n'a en effet obtenu que la cinquième place, mais a tout de même obtenu son ticket pour la finale.

L'une des plus grandes chances de médailles tricolores aux Mondiaux de Berlin, Mehdi Baala, a bien failli connaître une cruelle désillusion lundi en demi-finale du 1 500 m. Le Strasbourgeois n'a en effet obtenu que la cinquième place, mais a tout de même obtenu son ticket pour la finale.Ça passe, mais que ce fut dur ! Donné parmi les favoris du 1500 mètres, à l'occasion des Championnats du monde de Berlin, Mehdi Baala a bien failli ne même pas avoir une chance de se battre pour une médaille dans deux jours. L'athlète français n'a obtenu ce lundi soir que la cinquième place de sa demi-finale, avec un temps de 3'37"07. Mais plus que le chrono, c'est la manière qu'il devra vite corriger pour apporter au clan tricolore une breloque.Très facile lors de sa série, qu'il avait remportée en 3'30"96 deux jours auparavant en ouverture de ces Mondiaux, le Strasbourgeois avait pourtant rassuré tout le monde sur son état de forme, lui qui avait tardé à reprendre la compétition à cause d'une cheville et d'un mollet douloureux. Et sa gestion de début de course, ce lundi, n'a pas vraiment inquiété.Dans la foulée de LagatAprès avoir démarré en queue de peloton, il s'est vite replacé à l'amorce des deux derniers tours, dans les pas de Bernard Lagat, champion du monde en titre de la distance. Si bien qu'à la cloche annonçant les derniers 400 mètres, il n'avait plus qu'à gérer cette deuxième position confortable. Ce qu'il a bien fait dans un premier temps en arrivant au dernier virage en tête. Mais il a craqué dans l'ultime ligne droite. De la crispation, sans doute. A moins que la pression de ses concurrents, notamment son rival américain, ne l'ait déstabilisé.Toujours est-il que Mehdi Baala, double champion d'Europe, a terminé en piochant son 1500 mètres, remporté par le Marocain Amine Laalou en 3'36"68, derrière quatre adversaires bien décidés à se débarrasser d'un candidat sérieux au podium, voire à l'or mondial. Cette cinquième place, la dernière directement qualificative pour la finale, est un avertissement à prendre au sérieux. Surtout s'il veut définitivement effacer de sa mémoire le douloureux souvenir des Jeux Olympiques de Pékin, où il avait terminé à la plus mauvaise place(*).-------------------------------------(*) Il pourrait récupérer la médaille de bronze car Rashid Ramzi, le vainqueur du 1500 mètres, a été contrôlé positif.