Baala reste en jeu

  • A
  • A
Baala reste en jeu
Partagez sur :

Outre la médaille de Mahiedine Mekhissi Benabbad sur le 3 000m steeple, la sixième journée des Mondiaux de Daegu a été marquée, jeudi, par la qualification de Mehdi Baala pour la finale du 1 500m. Moins de réussite en revanche pour Myriam Soumaré, éliminée en demi-finales du 200m. A noter également la razzia américaine avec pas moins de trois médailles d'or récoltées sur les sept finales du jour.

Outre la médaille de Mahiedine Mekhissi Benabbad sur le 3 000m steeple, la sixième journée des Mondiaux de Daegu a été marquée, jeudi, par la qualification de Mehdi Baala pour la finale du 1 500m. Moins de réussite en revanche pour Myriam Soumaré, éliminée en demi-finales du 200m. A noter également la razzia américaine avec pas moins de trois médailles d'or récoltées sur les sept finales du jour. 1 500m (M): Baala en finale Et le rêve de Mehdi Baala tient toujours. Le Français, auteur des minima pour Daegu au dernier moment, puis suspendu de meetings mais pas de Mondiaux suite à son altercation à Monaco avec Mekhissi-Benabbad et enfin repêché suite à une chute lors des séries du 1 500m mardi, s'est qualifié pour la finale en terminant quatrième de la première demi-finale remportée par l'Américain Matthew Centrowitz. En 3'46"87, le Strasbourgeois a très bien géré sa course, parcourant plus d'un kilomètre en queue de peloton avant d'accélérer progressivement pour se replacer. Un temps enfermé dans la dernière ligne droite, il est parvenu à se frayer un chemin pour assurer sa qualification. S'il aura fort à faire pour aller chercher une médaille, Baala, blessé en début de saison, n'aura pas grand-chose à perdre tant il revient de loin. Il sera le seul Tricolore en lice vendredi puisque Yoann Kowal, huitième de la seconde demie, est passé à la trappe. 200m (D): Soumaré passe à côté Myriam Soumaré, qui nourrissait des espoirs de finale sur le 200m après avoir échoué en demies du 100m, a connu une grosse désillusion sur le demi-tour de piste. La Française a calé dans la dernière ligne droite et n'a pris que la cinquième place de sa course dans le temps trop moyen de 23"02. Très déçue, la Française, qui plus tôt avait confié avoir très peu dormi la nuit précédant son entrée en lice dans la discipline, expliquait devant les caméras de France Télévisions qu'elle manquait encore d'expérience à ce niveau. "Je n'ai que 24 ans, les autres filles avaient plus vers la trentaine. Je suis encore jeune. Cela montre qu'il y a encore du boulot." 400m haies (M): Greene frappe fort Après deux faux départs dus à un problème technique, David Greene a remporté la finale du 400m haies en 48"26, un temps plutôt moyen pour une finale de championnats du monde. Le Britannique, le premier à décrocher un titre mondial sur la distance, a devancé sur la ligne le Portoricain Javier Culson (48"44) et le Sud-Africain L.J. Van Zyl (48"80). Le Dominicain Felix Sanchez, champion olympique en 2004, échoue au pied du podium (48"87). Hauteur (M): Williams au bonheur des Américains 20 ans que cela n'était pas arrivé lors d'un championnat du monde. Un Américain a remporté le concours du saut en hauteur à Daegu. Jamais médaillé à ce niveau jusque-là, Jesse Williams est devenu champion du monde avec un saut à 2,35m, réussi au premier essai. Le champion des Etats-Unis a devancé le Russe Aleksey Dmitrik, qui n'a réussi cette hauteur qu'à la deuxième tentative tandis que le Bahaméen Trevor Barry (2,32m) a complété le podium. 1 500m (D): La surprise Barringer-Simpson Jennifer Barringer-Simpson a remporté le titre de championne du monde du 1 500m à la surprise générale en Corée du Sud. L'Américaine, jamais médaillée à ce niveau, a surpris son monde en s'imposant en 4'05"40 devant la Britannique Hannah England (4'05"68), et l'Espagnole Natalia Rodriguez (4'05"87). "Ce fut une course formidable !, a réagi la nouvelle championne du monde au micro de France Télévisions. Mon coach m'avait dit d'utiliser cette tactique en restant placée jusqu'au début de la dernière ligne droite. C'est formidable. J'ai une médaille d'or !" 400m haies (D): Le titre pour Demus Lashinda Demus a poursuivi la razzia américaine lors de cette sixième journée des Mondiaux de Daegu. Cette dernière a en effet remporté la finale du 400m haies en réalisant la meilleure performance mondiale de l'année en 52'47", devant la Jamaïcaine Melaine Walker (52"73) et la Russe Natalya Antyukh (53"85). Triple saut (D): Saladuha aux anges Olha Saladuha a frappé fort lors du concours du triple saut qu'elle a assommé dès son premier essai. L'Ukrainienne, retombée à 14,94m, a néanmoins connu quelques frayeurs par la suite puisque ses dauphines, Olga Rypakova et Caterine Ibargüen, sont passées bien près de la détrôner avec des sauts mesurés respectivement à 14,89m et 14,84m.