Azarenka sur la route du Masters

  • A
  • A
Azarenka sur la route du Masters
Partagez sur :

Victoria Azarenka a remporté ce dimanche le tournoi de Moscou en battant en finale Maria Kirilenko (6-4, 6-3). La Bélarusse, dernière qualifiée pour le Masters de Doha, a pourtant plus souffert que ne l'indique le score, au terme d'un match tendu aux multiples fautes et breaks. Mais l'essentiel était ailleurs : remporter un deuxième tournoi cette saison en quatre finales disputées.

Victoria Azarenka a remporté ce dimanche le tournoi de Moscou en battant en finale Maria Kirilenko (6-4, 6-3). La Bélarusse, dernière qualifiée pour le Masters de Doha, a pourtant plus souffert que ne l'indique le score, au terme d'un match tendu aux multiples fautes et breaks. Mais l'essentiel était ailleurs : remporter un deuxième tournoi cette saison en quatre finales disputées. Azarenka la désirait tant ! Battue à deux reprises en trois finales disputées cette saison, la Bélarusse a confirmé sa victoire à Stanford et une forme actuelle qui lui a permis d'accrocher le dernier billet pour le Masters de Doha la semaine prochaine. Face à Maria Kirilenko qui évoluait à domicile et en finale d'un tournoi pour la première fois cette saison, Azarenka a pourtant tremblé. Le duel prévu en fond de court avait d'ailleurs bien lieu dès le début du match, pourtant gâché par une inquiétante faiblesse au service. La fébrilité de mise des deux côtés n'allait pourtant quasiment pas s'atténuer. Et Kirilenko, avec moins de 40% de points gagnés sur son service lors du premier set, le payerait cher. Le public moscovite enthousiaste a pourtant bien dû croire à certains moments assister à un match de poussins où conserver son service demeure plus difficile que breaker. A ce petit jeu périlleux, Kirilenko finissait donc par craquer après avoir résisté durant la première moitié du set. Et Azarenka de capitaliser tranquillement avec trois balles de break converties... sur trois obtenues dans cette première manches. Car, après être parvenue à débreaker, la Russe concédait de nouveau son service pour être menée 4-3. Détachée, la Bélarusse concluait tranquillement sur le score de 6-3. Kirilenko craque totalement Brusquement, la fébrilité changeait de camp. Et Azarenka, devenue extrêmement petit bras au service, se faisait contrer d'entrée pour être menée 2-0. La peur d'une troisième défaite en finale cette année semblait trotter dans la tête de la Bélarusse, incapable de sortir un service puissant à même de déstabiliser Kirilenko bien peu surprise par ces engagements dénués de toute prise de risque. Et Kirilenko, portée par un public moscovite rassuré, se détachait pour mener 3-0, réalisant le 6e break du match en douze jeux ! Mais à 4-0, la Russe craquait complètement, et dans une fin de match brouillonne voyait Azarenka, au niveau de jeu pourtant bien faible et très nerveuse, revenir à 4-4. La Bélarusse réalisait alors un énième break pour se détacher puis l'emporter sur sa deuxième balle de match... Sur la route de Doha, la quart de finaliste de l'Open d'Australie 2010 aura au moins soigné ses statistiques en finale. A défaut de manière. Il lui faudra en effet afficher un tout autre niveau pour accrocher les meilleures sur le court qatari.