Ayew, le coup de tonnerre ?

  • A
  • A
Ayew, le coup de tonnerre ?
Partagez sur :

Face à des Brestois toujours privés du moindre succès en huit journées de Ligue 1, les Marseillais entendent confirmer dimanche leur victoire obtenue cette semaine contre Dortmund (3-0), en Ligue des champions. Si l'OM est loin d'avoir convaincu, il pourra compter sur un André Ayew de retour au premier plan et bien décidé à ramener sur le bon chemin le club phocéen.

Face à des Brestois toujours privés du moindre succès en huit journées de Ligue 1, les Marseillais entendent confirmer dimanche leur victoire obtenue cette semaine contre Dortmund (3-0), en Ligue des champions. Si l'OM est loin d'avoir convaincu, il pourra compter sur un André Ayew de retour au premier plan et bien décidé à ramener sur le bon chemin le club phocéen. Évidemment, le match de l'OM et les nombreuses occasions de Dortmund ont logiquement offert le feu des projecteurs au capitaine olympien, Steve Mandanda, impeccable mercredi au Vélodrome mais également verni au moment de pouvoir saisir dans ses gants la frappe de Mario Götze repoussée par son montant droit. Il n'empêche qu'André Ayew a inscrit un joli doublé pour mettre l'OM sur la voie d'un succès ô combien important en ces temps difficiles (3-0). Et le Ghanéen en a profité pour ouvrir son compteur dans cette compétition puisqu'il n'avait pu connaitre la joie de marquer au cours du parcours européen des Marseillais l'an passé alors qu'il n'a inscrit qu'un petit but en Ligue 1 cette saison, face à Auxerre le 14 août (2-2). D'un frappe limpide du gauche croisée et finissant sa course dans le petit filet de Weidenfeller puis sur un penalty parfaitement frappé, Ayew a égayé une soirée marseillaise stressante malgré le score. De quoi donner de sérieux arguments à Didier Deschamps, ravi d'enfin pouvoir compter sur son arme ghanéenne, privée d'une partie du début de saison en raison d'une blessure aux adducteurs qui ne l'avait pas empêcher d'enquiller un triplé lors de l'épique Trophée des champions face à Lille fin juillet (5-4). "Ça va beaucoup mieux même si on a craint un souci à l'épaule. Ça ne l'a pas empêché de continuer et d'être très performant, notait à l'issue du match Guy Stephan sur le site de l'OM. Au-delà de son efficacité, il a été très intéressant sur le plan défensif. On a retrouvé ses jaillissements, sa hargne et son agressivité dans le bon sens du terme. Avec sa qualité technique et sa qualité de frappe, c'est de bon augure pour la suite.""On va relever la tête" Ayew préfère retenir la prestation collective et un match conclu, non sans peur, par aucun but encaissé, le fameux "cleansheet" prôné par les Anglais. Toute l'équipe s'est bien battue, soulignait le fils d'Abedi Pelé, interrogé par l'UEFA: "On savait ce qu'on voulait et on a eu la chance de marquer tôt dans le match et on a tenu le score même s'ils avaient plus de possession que nous." Une donnée loin d'être anodine, l'OM ayant clairement joué la carte du contre pour enfin rassurer ses bases arrières, un secteur où Ayew est particulièrement à l'aise, ne lésinant pas sur le replacement et les courses défensives. Ce samedi face à Brest, il faudra pourtant aussi trouver l'ouverture face à une équipe privée de victoires (2 nuls, 2 défaites à l'extérieur) ! Un nouveau partage des points n'arrangeait que peu les Olympiens, eux qui ont signé quatre nuls et qui ont désormais besoin d'enchainer pour espérer revenir dans la course à l'Europe. "Si on est critiqué en ce moment, c'est normal. Avec les joueurs que l'on a et l'équipe que l'on a on devrait avoir de meilleurs résultats en championnat. On va relever la tête", promet Ayew. L'une des révélations du dernier Mondial pourrait bien montrer l'exemple. Cela tombe bien, cet OM si fébrile ne possède pas tant que ça de leaders techniques...