Avec Ribéry et Valbuena

  • A
  • A
Avec Ribéry et Valbuena
Partagez sur :

Laurent Blanc a dévoilé jeudi la liste des joueurs retenus pour affronter l'Albanie et la Roumanie en éliminatoires de l'Euro 2012. Le sélectionneur a couché 24 noms sur le papier, dont ceux de Franck Ribéry et Mathieu Valbuena qui font leur retour. En défense, Laurent Koscielny est aussi dans le groupe, tout comme les Parisiens Guillaume Hoarau, Jérémy Ménez et Kevin Gameiro en attaque.

Laurent Blanc a dévoilé jeudi la liste des joueurs retenus pour affronter l'Albanie et la Roumanie en éliminatoires de l'Euro 2012. Le sélectionneur a couché 24 noms sur le papier, dont ceux de Franck Ribéry et Mathieu Valbuena qui font leur retour. En défense, Laurent Koscielny est aussi dans le groupe, tout comme les Parisiens Guillaume Hoarau, Jérémy Ménez et Kevin Gameiro en attaque. Laurent Blanc n'a pas réservé de surprise. C'est avec 24 joueurs (et non 23 car Rami est suspendu pour le premier match) que l'équipe de France ira en Albanie et en Roumanie, les 2 et 6 septembre dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Compte tenu de la suspension de Rami pour le premier match et des blessures de Mexès et Sakho, on attendait éventuellement un nouveau en charnière centrale. Mais non, le sélectionneur l'a joué "a minima" en ne retenant que trois latéraux - Sagna à droite, Evra à gauche, Réveillère capable de jouer des deux côtés - et quatre axiaux: Abidal (qui peut aussi jouer arrière gauche) et Kaboul, qui seront alignés à Tirana, Rami (qualifié uniquement pour la Roumanie) et Koscielny, pourtant pas totalement à 100% car encore préservé mercredi soir en Ligue des champions par Arsène Wenger, à l'occasion des barrages retour de Ligue des champions sur la pelouse de l'Udinese. Pas de Ciani ni de Yanga-Mbiwa en cas de coup dur, même si, à en croire l'intéressé, il existe une "liste cachée". "Cette liste a été particulièrement difficile dans ce secteur de jeu, parce qu'il y a beaucoup de blessés, a commenté le sélectionneur. Philippe Mexès, de longue date, Mamadou Sakho, et malheureusement Adil Rami est suspendu pour le premier match. Quant à Laurent Koscielny, même si les nouvelles sont rassurantes, lui aussi est blessé depuis le dernier match (ndlr, face à Liverpool, samedi dernier) que j'ai vu en direct. On a bon espoir qu'il arrive à être rétabli, mais ce n'est pas un secteur où on a beaucoup de certitudes. Le réservoir n'est pas si important, donc il y a eu quelques réflexions. La réflexion a donné cette liste, mais on a réservé quelques noms car on n'est pas à l'abri de blessures, on va attendre." Blanc attend plus de Ribéry Au milieu, le "Président" l'a aussi joué conservateur, en retenant les mêmes que face au Chili, à Montpellier le 10 août dernier (1-1). A savoir Cabaye, Alou Diarra, M'Vila, Martin, Matuidi et Nasri, le seul nouveau étant Valbuena, qui fait son retour dans le groupe. Un retour jugé logique par Laurent Blanc: "Il est sorti du groupe à cause d'une blessure, il a l'air d'être bien revenu et de faire un bon début de saison. Et un élément très positif pour son retour, c'est qu'à mon sens, le match référence de l'équipe de France, c'était en Bosnie (ndlr, victoire 2-0 en septembre 2010), où il avait fait un très bon match. Et on va retrouver le même genre de contexte en Albanie et en Roumanie." En attaque, comme prévu, Ribéry - qui n'était pas non plus à Montpellier - est lui aussi de la partie, là encore un retour qui coule de source pour le sélectionneur. Cependant, Blanc attend plus du joueur du Bayern. "Franck Ribéry, on est tous unanimes pour dire que s'il retrouve son meilleur niveau, il devient un joueur très important de l'équipe de France. Pour l'instant ce n'est pas le cas, mais si vous ne l'appelez pas, comment voulez-vous qu'il prouve qu'il est revenu à son meilleur niveau ?" Hoarau, au nom de la "logique de groupe" La seule surprise dans le secteur offensif réside finalement dans la convocation de Guillaume Hoarau, maintenu au nom de la "logique de groupe", alors que les performances du Parisien en ce début de saison ne plaident pas forcément en faveur d'une sélection. "La logique de groupe a une importance particulière pour moi, a confirmé Laurent Blanc. Sa situation est un peu compliquée avec son club, mais il participe depuis le début à l'aventure, son état d'esprit est irréprochable... Le sortir du groupe ne serait pas forcément une bonne chose. Et dans ce secteur, à mes yeux, il n'y a pas éventuellement un autre joueur qui pourrait taper de façon incontestable à la porte." Quid de Bafétimbi Gomis, auteur d'un gros début de saison avec l'OL ? Laurent Blanc y pense, mais pas pour maintenant: "C'est un joueur très intéressant, mais ce n'est pas le même joueur que Hoarau, qui est vraiment atypique. On a deux matches à l'extérieur, on peut avoir besoin de ses services, notamment dans le jeu aérien." Et Blanc de rappeler, à propos du Lyonnais: "Il est performant depuis cette année, il a fait un début de championnat encourageant parce qu'il y a un nouveau système qui va lui permettre de jouer. Car je rappelle que la saison dernière, il ne jouait pas tout le temps. Qu'il confirme son début de championnat, et il ne sera pas loin de l'équipe de France dans le futur. Mais on ne peut pas juger la forme du moment sur trois matches, et on n'est pas là pour essayer. Atteignons l'objectif (ndlr, la qualification pour l'Euro 2012) et il y aura d'autres matches pour éventuellement récompenser des joueurs qui font une bonne saison, ou que l'on suit depuis un moment. Là, on joue notre vie sur quatre matches." Reste que Blanc conclut, à propos de Hoarau: "On n'est pas là pour distribuer des récompenses. Je me suis retranché derrière la notion de groupe, mais j'aimerais que sa situation progresse." Une manière de conseiller à Hoarau de se trouver un autre club avant le 31 août ?