Avantage Lyon

  • A
  • A
Avantage Lyon
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon a dominé Bordeaux (3-1), lors du match aller.

LIGUE DES CHAMPIONS - Lyon a dominé Bordeaux (3-1), lors du match aller. Après trois échecs en quarts de finale de la Ligue des champions, Lyon entrevoit la lumière des demi-finales, ce qui serait une grande première pour le club de Jean-Michel Aulas. A huit jours du match retour à Chaban-Delmas, les Rhodaniens ont en tout cas pris un avantage non négligeable sur Bordeaux (3-1). Un handicap certain mais pas insurmontable pour des Bordelais qui se sont créés beaucoup d'occasions mais ont souffert défensivement. Bonne nouvelle pour eux, Lisandro et Govou seront suspendus pour le match retour. On s'attendait à une entame de match tendue, un peu à l'instar de celle vécue trois jours plus tôt par Bordeaux au Stade de France en finale de la Coupe de la Ligue face à Marseille (défaite... 3-1), et si les dix premières minutes laissent craindre un scénario identique, la première occasion débloque le score en même temps que les 22 acteurs: après un coup franc à 32 mètres de Pjanic dans le mur, Cissokho remet en cloche dans la surface, Ciani rate totalement son dégagement de la tête qui atterrit dans les pieds de Bodmer dont la frappe croisée est prolongée dans le but par le pied gauche de Lisandro (1-0, 10e). La réaction girondine ne tarde pas, puisque quatre minutes plus tard, Gourcuff se lance dans un petit numéro côté droit, efface Toulalan d'un crochet avant de centrer du gauche pour Chamakh qui profite de la glissade de Cris pour tromper Lloris de la tête (1-1, 14e). L'arrêt de Lloris Dès lors, les deux équipes se lancent dans une véritable partie de ping-pong, profitant le plus souvent des largesses défensives des uns et des autres. Le match peut basculer dans un sens ou l'autre, et c'est celui de Lyon qu'il choisit avant la pause, avec une magnifique action collective côté gauche qui aboutit dans les pieds de Pjanic, le centre de l'ancien Messin est bizarrement manqué de la tête par Trémoulinas, Bastos, embusqué au deuxième poteau, se recentre sur son pied gauche et fouette le ballon dans la lucarne de Carrasso (2-1, 32e). 2-1 à la pause pour les hommes d'un Claude Puel qui ne sont pas à l'abri. Il faut ainsi une colossale parade de Lloris pour empêcher Chamakh, servi par Chalmé, d'égaliser d'une reprise de kung-fu (61e), le gardien de l'équipe de France étant dans la foulée sauvé par la providence sur une reprise de volée de Wendel qui fracasse sa barre transversale (70e). C'est pourtant bien avec un score de 3-1 que l'OL bascule dans le dernier quart d'heure, avec un penalty généreux accordé par M.Brych à Cissokho dont la frappe à l'entrée de la surface est involontairement détournée en corner par la main de Chalmé. Lisandro ne se pose pas de questions et prend Carrasso à contre-pied (3-1, 77e). Dans la foulée, Gouvou puis Makoun manquent la balle de 4-1, mais c'eût été bien cruel pour ces Bordelais qui, à n'en pas douter, gardent des atouts dans leurs manches en vue du retour... Les notes des Lyonnais Les notes des Bordelais